Mis à jour le 3 octobre 2022

Microbiologie : des bactéries se cachent pour ne pas mourir

Parmi les bactéries résistantes aux antibiotiques, Acinetobacter baumannii est particulièrement inquiétante : elle est capable d’adhérer à toutes les surfaces, résiste au dessèchement et aux désinfectants. De fait, elle est à l’origine de nombreuses infections nosocomiales associées à une morbidité et une mortalité importantes.

Les chercheurs du laboratoire de microbiologie moléculaire et biochimie structurale du CNRS et de l’Université de Lyon ont découvert que cette bactérie est capable d’envahir des cellules humaines sans les tuer et d’y établir une sorte de niche dans laquelle elle se cache et se multiplie à l’abri du système immunitaire et des médicaments.

Ce mécanisme pourrait contribuer à sa résistance aux antibiotiques et expliquer la récurrence d’infections sévères. Les chercheurs espèrent maintenant développer de nouveaux outils de diagnostic et de thérapie face à cette capacité particulière d’A. baumannii.

Financement FRM d'un montant de 306 720 euros en 2018

Source : mSystems, 22 février 2022.

Vos dons en action

Découvrez les découvertes et projets de recherche soutenus par la FRM

Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.