Mis à jour le 3 juillet 2019

Objets connectés en santé : réadaptation cardiovasculaire à domicile

La FRM a lancé, en 2016, un appel à projets inédit pour évaluer scientifiquement l’impact des objets connectés sur l’amélioration de la santé ou de la qualité des soins.

Un bilan à mi-parcours très instructif des projets sélectionnés a été mené par la FRM.

Zoom sur un projet, soutenu par la FRM, en bonne voie.

« Au CHU de Dijon, nous testons l’efficacité de la réadaptation cardiaque connectée », explique le Pr Jean-Marie Casillas, qui codirige, avec Claire Morisset, l’un des projets lauréats.

Actuellement, à la suite d’un accident cardiovasculaire (infarctus du myocarde, par exemple), les patients doivent suivre une rééducation cardiaque personnalisée en centre spécialisé. Cette prise en charge pluridisciplinaire comporte à la fois un programme  physique de reconditionnement à l’effort et une éducation au contrôle des facteurs de risque cardiovasculaire (diabète, hypertension artérielle, tabac, etc.).

Mais le nombre de centres est insuffisant et seulement 30 % des patients en bénéficient. Certains objets connectés pourraient offrir une alternative par un suivi des paramètres physiologiques à domicile. Le Pr Casillas précise : « Notre projet de télérééducation vise à mettre la  technologie connectée (cardiofréquencemètre, tensiomètre, pèse-personne et tablette) à la disposition des patients pour effectuer leur programme personnalisé chaque jour hors les murs de l’hôpital. Les avantages sont de permettre une reprise précoce des activités habituelles, mais aussi de suivre leur évolution au long cours. »

Après avoir développé une application dédiée, l’équipe vient de terminer une phase test sur quelques patients :  « La faisabilité et l’acceptabilité par les patients du protocole vont être validées ; nous allons pouvoir comparer les progrès de patients connectés  avec ceux de patients rééduqués de manière conventionnelle », résume Claire Morisset.


Vos dons en action

Projet soutenu par la FRM à hauteur de

162 700 €


Source : Recherche & Santé 159

Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.