Mis à jour le 3 novembre 2022

Alzheimer : une plongée dans le génome des malades

La maladie d’Alzheimer se caractérise notamment par une perte progressive de la mémoire, et plus largement des fonctions cognitives.

Dans cette pathologie, deux phénomènes biologiques anormaux ont été mis en évidence dans le cerveau : l’agrégation de peptides bêta-amyloïdes autour des neurones (agrégats en brun sur l’image) qui forment ce que l’on appelle des plaques amyloïdes, et d’autre part l’accumulation au sein même des neurones de protéines Tau (en bleu sur l’image). Ces deux mécanismes participent à la dégénérescence progressive des cellules nerveuses.

En collaboration avec des chercheurs du monde entier, l‘équipe de Jean-Charles Lambert, à Lille, vient d’identifier 75 facteurs de risque génétique de la maladie d’Alzheimer.

Parmi eux, 42 n’étaient pas connus jusqu’à présent pour être impliqués dans cette pathologie. Pour cela, les chercheurs ont étudié le génome de 110 000 malades et 677 000 personnes saines !

Financement FRM d'un montant de 935 415 euros en 2019 et 2020

Source : Nature Genetics, 4 avril 2022.

Vos dons en action

Découvrez les découvertes et projets de recherche soutenus par la FRM

Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.