Infectiologie : les chauve-souris hébergent des virus mais ne sont pas malades

04 avril 2023

Une chauve-souris en plein vole de jour.Une chauve-souris en plein vole de jour.
Une chauve-souris en plein vole de jour.Une chauve-souris en plein vole de jour.

Les chauves-souris sont particulières, et ce à plus d'un titre ! Seul et unique mammifère volant, elles sont aussi porteuses d'une multitude de virus qui sont pathogènes pour la plupart des autres mammifères, mais sans danger pour elles. Cette protection serait liée à un gène particulier appelé PKR et impliqué dans la réponse immunitaire antivirale.

Une étude interdisciplinaire française a étudié l'histoire évolutive de ce gène chez différentes espèces de chauves-souris et a analysé les adaptations moléculaires acquises à la suite des différentes épidémies d'origine virale vécues par ces animaux pendant des millions d'années. Ces travaux montrent ainsi que certaines espèces de chauves-souris possèdent plusieurs copies du gène PKR, alors que tous les autres mammifères étudiés n'en ont qu'une seule copie. Et que toutes ces copies ont permis à l'animal de diversifier son arsenal de défense et de faire face à une grande diversité de virus.

Source : Science Advances, 23 novembre 2022.

Les actus de la recherche

Une aide-soignante donne des médicaments à une vieille femme en fauteuil roulant.Une aide-soignante donne des médicaments à une vieille femme en fauteuil roulant.

CancerRéduire les effets secondaires de la chimiothérapie

Le cisplatine est une chimiothérapie couramment utilisée dans le traitement de nombreux cancers. Très efficace, il a néanmoins des effets secondaires importants. Des chercheurs français, en collaboration avec une équipe américaine, ont identifié un traitement qui permettrait de réduire ces effets indésirables.

En savoir plus
Représentation d'un nanorobot entièrement composé d'ADN.Représentation d'un nanorobot entièrement composé d'ADN.

BiotechnologieUn nanorobot pour explorer les cellules

Nos cellules ne sont pas gouvernées que par des processus biochimiques, des contraintes mécaniques s'exercent aussi sur elles, à une échelle microscopique. Et cela peut avoir des conséquences sur leur fonctionnement normal ou pathologique.

En savoir plus