Mis à jour le 8 mars 2021

Comment une tumeur bénigne devient-elle cancéreuse ?

Marina Carrère d’Encausse, médecin, journaliste et marraine de la FRM, répond à vos questions de santé.

Marina Carrère d’Encausse : « Une tumeur « bénigne » est un groupe de cellules normales formant une masse qui se développe lentement, n’envahit pas les tissus voisins et ne récidive pas si elle est enlevée : c’est par exemple un grain de beauté, un polype dans l’intestin ou l’utérus, un adénome du sein ou de la prostate… Certaines tumeurs peuvent devenir « malignes » ou cancéreuses, voire agressives, c’est-à-dire former des métastases1.

Si l’on connaît assez bien les mécanismes qui conduisent une tumeur maligne à devenir agressive, l’évolution d’une tumeur bénigne vers une forme maligne est moins documentée.

Récemment, une équipe du laboratoire Génétique, reproduction et développement (GReD, Clermont-Ferrand) a découvert que chez la mouche drosophile, plus précisément dans un organe de la mouche qui joue un rôle comparable à la prostate chez l’homme, certaines mutations génétiques uniques suffisent à provoquer l’évolution d’une tumeur bénigne vers une forme maligne : une mutation initiale induit la production par la cellule tumorale de deux facteurs de croissance, qui à leur tour stimulent la cellule tumorale, d’où un emballement et une invasion des tissus environnants.

Un mécanisme similaire pourrait exister chez l’être humain. »

#lexique

Métastases : tumeurs secondaires issues de cellules cancéreuses s’échappant de la tumeur d’origine pour atteindre d’autres organes.

Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.