Mis à jour le 3 août 2022

Paludisme : les superpouvoirs de l'artemisia

Les thérapies à base d’artémisine sont aujourd’hui le traitement de première ligne contre le paludisme. Cette molécule est extraite d’une variété particulière d’une plante appelée artemisia.

Une équipe du Centre d’immunologie et maladies infectieuses de Paris s’est intéressée aux effets d’infusions traditionnelles de deux variétés d’artemisia contre le parasite à l’origine du paludisme : l’une contient de l’artémisine et l’autre en est dépourvue.

Résultats : les deux infusions possèdent des activités inhibitrices contre toutes les espèces et stades de parasites étudiés. Ces résultats suggèrent donc que l’artemisia contient d’autres molécules végétales que l’artémisine qui seraient également dotées d’une activité antipaludique.

Financement FRM d'un montant de 430 000 euros en 2021

Source : Life Sci Alliance, 2 décembre 2021.

Vos dons en action

Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.