Mis à jour le 30 août 2021

Métabolisme : un anticancéreux bon pour le cœur !

Le tamoxifène est une hormonothérapie fréquemment prescrite aux femmes après certains cancers du sein pour réduire le risque de récidive : en bloquant les récepteurs aux œstrogènes à la surface des cellules cancéreuses, il inhibe leur prolifération. Mais on sait aussi que le tamoxifène a un effet protecteur sur les artères, ce qui expliquerait pourquoi il limite également les risques de maladies cardiovasculaires souvent engendrés par un traitement anticancéreux.

Une équipe de l’Institut des maladies métaboliques et cardiovasculaires de Toulouse vient d’éclaircir l’un des mécanismes de cette protection cardiovasculaire. Les chercheurs montrent en effet que le tamoxifène favorise la cicatrisation des cellules endothéliales, les cellules qui tapissent les artères et les protègent de l’athérome*. « Notre étude souligne que le tamoxifène mime les œstrogènes mais en ciblant des voies qui ne sont pas toujours celles qu’on anticipe. Nous avons ainsi mis en évidence un effet protecteur sur les artères, avec un effet indirect sur les cellules endothéliales. 

Ce travail devrait inciter à étudier d’autres effets “indirects” du tamoxifène, par exemple sur les cellules du système immunitaire, qui jouent un rôle clé dans la surveillance immunitaire des tumeurs », soulignent Jean-François Arnal, professeur à l’université Toulouse III-Paul Sabatier, et Coralie Fontaine, chercheuse Inserm, qui ont coordonné ces travaux. De quoi permettre de mieux appréhender le spectre d’action de ce médicament largement utilisé.

Source : Circulation Research, décembre 2020


#glossaire

*Athérome : dépôt fibreux composé essentiellement de graisses, qui bouche progressivement les artères.

Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.