Covid : le SARS-CoV-2 infecte les neurones via des nanotubes

08 mars 2023

Vue microscopiquee cryoélectronique permettant de visualiser la circulation du virus SARS-CoV-2 par le biais de nanotubes.Vue microscopiquee cryoélectronique permettant de visualiser la circulation du virus SARS-CoV-2 par le biais de nanotubes.
Vue microscopiquee cryoélectronique permettant de visualiser la circulation du virus SARS-CoV-2 par le biais de nanotubes.Vue microscopiquee cryoélectronique permettant de visualiser la circulation du virus SARS-CoV-2 par le biais de nanotubes.

Lors d'une infection par le SARS-CoV-2, des symptômes neurologiques peuvent survenir (perte du goût ou de l'odorat, troubles cognitifs). Mais la manière dont le virus atteint le cerveau était jusqu'alors mal connue.

En effet, les neurones sont dépourvus des récepteurs ACE2 sur lesquels le virus se fixe habituellement pour infecter les cellules. Grâce à la microscopie cryoélectronique, des chercheurs de l'Institut Pasteur et du CNRS ont découvert que le virus (en bleu foncé sur la photo ci-dessus) circule par le biais de nanotubes, des structures temporaires qui peuvent se créer entre les cellules infectées et les neurones.

Source : Science Advances, 20 juillet 2022.

  • 35 millions

    de cas de Covid avaient été confirmés en France entre le début de l'épidémie en mars 2020 et le 10 octobre 2022

  • + 930 000

    admissions à l'hôpital

  • 155 000

    décès

Vos dons en action

Découvrez les découvertes et projets de recherche soutenus par la Fondation pour la Recherche Médicale

Un enfant se gratte le bras qui a des plaques d'eczéma.Un enfant se gratte le bras qui a des plaques d'eczéma.

AllergieBloquer l'évolution d'une dermatite atopique en asthme

En France, environ 20 % des enfants sont touchés par la dermatite atopique, un eczéma d'origine allergique qui débute en général vers l'âge de 3 mois et précède souvent le développement d'autres maladies allergiques, comme l'asthme.

En savoir plus
Un enfant prématuré qui reçoit des caressesUn enfant prématuré qui reçoit des caresses

NeurologieDes neurones dédiés aux caresses

Les interactions tactiles entre individus ne dépendent pas uniquement de facteurs psychologiques et sociaux. Dans la peau, il existe en effet un réseau de neurones qui favorisent ce que l'on pourrait appeler le toucher affectif.

En savoir plus