Radiothérapie


un traitement de référence contre le cancer, seul ou en complément d’autres thérapeutiques.


La recherche a toujours besoin d’avancer pour augmenter l’efficacité et la précision des radiothérapies. Pour augmenter l’efficacité des traitements, soutenez les innovations des chercheurs.

En France, 60 % des patients atteints d'un cancer sont soignés par radiothérapie à un moment ou un autre de leur prise en charge.

Plus de 190 000 patients par an sont traités par radiothérapie
(Source : Observatoire national de la radiothérapie)

La radiothérapie, c’est quoi ?

La découverte du radium en 1898, par Pierre et Marie Curie, a permis de mettre au point l’une des thérapies essentielles dont nous disposons contre les cancers : la radiothérapie.

La radiothérapie est un traitement dit « locorégional » : il consiste à délivrer localement des radiations dans une tumeur pour la détruire, on parle aussi de rayonnements ionisants ou rayons. Les radiations interagissent avec la matière vivante en produisant des réactions physico-chimiques qui lèsent le matériel génétique des cellules, l’ADN. Cela empêche les cellules de se multiplier.

Les cellules tumorales ont une particularité : elles possèdent une capacité de multiplication accrue, ce qui les rend plus sensibles à la radiothérapie que les cellules saines. Les cellules cancéreuses sont donc plus « sensibles » aux effets des rayonnements que les autres, c’est pourquoi elles sont détruites de manière préférentielle.

Le principe de la radiothérapie

Les rayonnements ionisants interagissent avec la matière vivante en produisant des  réactions physico-chimiques. C’est le processus utilisé en radiothérapie : des rayons X  à fortes doses ciblant les cellules cancéreuses les détruisent en fragmentant leur ADN.

infographie-radiothérapie

La radiothérapie : un traitement de référence contre le cancer

Face à ce fléau, la radiothérapie constitue aujourd’hui un traitement de référence, qu’elle soit utilisée seule ou en complément d’autres thérapeutiques comme la chirurgie ou la chimiothérapie. Pour preuve, en France, 60 % des patients atteints d’un cancer bénéficient d’une radiothérapie au cours de leur prise en charge.
En l’espace de 20 ans, la radiothérapie a connu des évolutions majeures. L’apparition des techniques de haute et de très haute précision a notamment permis d’optimiser les doses de radiations, mais aussi de mieux épargner les tissus sains les plus proches des cellules cancéreuses visées.

#video-bulin

LE PROJET D'ANNE-LAURE BULIN POUR AUGMENTER L’EFFET DES TRAITEMENTS EN RADIOTHÉRAPIE

La radiothérapie est un traitement standard dans la prise en charge du cancer, mais elle n’est pas toujours pleinement efficace pour toutes les tumeurs. Les chercheurs étudient des moyens pour améliorer cette technique, en utilisant notamment des molécules pour potentialiser ses effets. Anne-Laure Bulin et son équipe* ont récemment montré l’intérêt de certaines d’entre elles, les nanoscintillateurs, pour amplifier les effets de la radiothérapie au sein de modèles de glioblastomes, des cancers cérébraux agressifs.

*Anne-Laure Bulin et Hélène Elleaume dans l’unité de recherche INSERM/Université Grenoble Alpes "Rayonnement synchrotron pour la recherche Biomédicale" dirigée par le Professeur Sam Bayat.

Les enjeux de la recherche sont multiples :

Mettre au point de nouveaux protocoles thérapeutiques comme l’hypofractionnement, qui consiste à irradier plus fortement mais sur un nombre réduit de séances, voire une seule au moment même de la chirurgie. Des études cliniques ont en effet montré que, dans le cadre du cancer du sein notamment, cette stratégie n’est pas moins efficace ni plus risqué

Développer des molécules « radiosensibilisantes » qui augmentent les effets des rayons.

Utiliser l’intelligence artificielle, l’ensemble des techniques développant des programmes informatiques complexes capables de simuler certains traits de l'intelligence humaine. Il s’agit de délimiter précisément les volumes à irradier à partir de données d’imagerie médicale et de l’examen des tissus et des cellules. L’intelligence artificielle est aussi envisagée pour adapter la radiothérapie à l’hétérogénéité des tumeurs.

Élaborer des stratégies couplant radiothérapie et immunothérapie, traitement qui a pour but de modifier la réponse immunitaire naturelle de l’organisme, en la stimulant ou en la diminuant.

Soutenez les chercheurs LA FONDATION POUR LA RECHERCHE MÉDICALE A BESOIN DE VOUS
Après réduction fiscale, votre don vous revient à
Vous pouvez déduire 66% du montant de votre don dans la limite de 20% de votre revenu net imposable.

PROJETS
FINANCÉS PAR VOS DONS SUR LA RADIOTHÉRAPIE

ILS SE MOBILISENT À NOS CÔTÉS

Thierry Lhermitte / ©Maxime Huriez Thierry Lhermitte

« J’admire profondément les chercheurs. Cela fait 15 ans que je suis parrain de la FRM qui finance des projets innovants et apporte une aide considérable aux chercheurs. Passionné de science, je visite une dizaine de laboratoires par an et j’ai la chance d’échanger régulièrement avec les chercheurs.»

Marina Carrère d'Encausse / ©Thomas Léaud Marina Carrère d'Encausse

« J’ai toujours voué une immense admiration aux chercheurs, des scientifiques de  haut  vol  doublés  de  grands  humanistes. Quand j’étais petite, je rêvais de découvrir le vaccin contre le cancer. Je  suis  devenue  médecin  puis  journaliste  médical. »

Nagui / ©Maxime Huriez Nagui

« Je suis vraiment admiratif des personnalités exceptionnelles que j’ai eu l’occasion de rencontrer à la FRM comme sur les plateaux de télévision. »

Marc Levy Marc Levy

« Je voue depuis toujours une admiration sans bornes  aux  chercheurs  qui  consacrent  leur  vie à sauver les nôtres et jamais je n’oserai comparer  nos  métiers,  le  leur  est  bien  plus  important que le mien. »

#ethique

Nos valeurs

  • Engagements

    Indépendance

    La FRM est indépendante de tout pouvoir politique, économique ou religieux. Ses décisions sont uniquement guidées par le respect de sa mission sociale, les besoins exprimés par les chercheurs et le respect de ses principes fondateurs et de ses valeurs.

  • Impartialité

    Impartialité

    La FRM juge de la qualité des projets qui lui sont soumis en toute impartialité. Elle met en place des procédures de sélection des projets de recherche garantissant cette impartialité.

  • Excellence

    Excellence

    La FRM a pour ambition de participer au développement d’une recherche médicale française de pointe, porteuse de progrès médicaux. L’excellence et l’innovation scientifiques guident le choix des projets de recherches financées.

  • Transparence

    Transparence

    La FRM obéit à des procédures et des contrôles qui garantissent la qualité de sa gestion et permettent à ses donateurs d’être parfaitement informés de l’utilisation de leurs dons.

À PROPOS DE LA
FONDATION POUR LA RECHERCHE MÉDICALE

Au service de la recherche et de la santé depuis plus de 70 ans, la Fondation pour la Recherche Médicale (FRM) est le plus important financeur caritatif de la recherche médicale française sur toutes les pathologies : cancers, maladies neurologiques et psychiatriques, maladies cardiovasculaires, maladies infectieuses, maladies rares, etc.

Elle soutient chaque année plus de 400 nouvelles recherches menées dans les laboratoires des organismes publics de recherche et d’enseignement supérieur (INSERM, CNRS, INRA, CEA, Universités, grandes écoles, établissements de santé…).

Indépendante, la FRM agit grâce à la générosité de ses donateurs, testateurs et partenaires.

Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.