Mis à jour le 29 novembre 2022

AVC : une stratégie prometteuse contre le phénomène de réocclusion immédiate

  • Les AVC ischémiques découlent de la présence d’un caillot qui obstrue un vaisseau du cerveau et empêche une bonne irrigation de la région cérébrale concernée.

  • Le traitement de ces AVC par des méthodes mécaniques peut parfois aboutir à une « réocclusion immédiate » du vaisseau, alors touché par un nouveau caillot.

  • Des chercheurs sont parvenus à mieux caractériser ce phénomène, et ont mis en évidence l’intérêt potentiel d’une approche, la thérapie antiplaquettaire, pour le contrer.

Cette avancée a été obtenue par Benoit Ho-Tin-Noé et son équipe « Thromboinflammation dans les maladies vasculaires et les cancers » au Laboratoire de Science vasculaire translationnelle de l’hôpital Bichat à Paris.

Vos dons en actions
272 000 €

Financement accordé à Benoit Ho-Tin-Noé en 2017 et qui a contribué à l’obtention de ce résultat.

Les AVC et leurs séquelles en France

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) sont des pathologies imprévisibles qui touchent chaque années 140 000 personnes en France. Cette atteinte est la première cause de handicap acquis chez l’adulte, et la première cause de mortalité chez la femme. La prise en charge des AVC est aujourd’hui bien codifiée, ce qui a permis d’améliorer le devenir des patients. Néanmoins, elle comporte encore certaines limites qu’il convient de lever. Des chercheurs ont récemment progressé en ce sens et ont ouvert de nouvelles pistes pour traiter une complication pouvant faire suite à la prise en charge des AVC dits « ischémiques ».

Une complication rare mais difficile à prendre en charge

Les AVC ischémiques constituent la majorité des accidents vasculaires cérébraux. Ils découlent de l’obstruction d’un vaisseau sanguin dans le cerveau, le plus souvent par un caillot sanguin autrement appelé « thrombus ». L’apport en oxygène diminue au niveau de la zone cérébrale non irriguée, ce qui engendre des lésions neuronales. Ce type d’AVC peut être pris en charge par thrombectomie « mécanique », geste consistant à introduire un cathéter via l’artère fémorale afin de pouvoir ôter le caillot, et ainsi rétablir la circulation. Seulement, dans de rares cas, la thrombectomie mécanique est immédiatement suivie d’une réocclusion, c’est-à-dire un nouveau blocage par un caillot, dont la prise en charge est très complexe. 

L’abciximab, une molécule prometteuse

Les chercheurs se sont ici intéressés aux mécanismes à l’origine de la réocclusion immédiate après thrombectomie mécanique, et ont évalué l’efficacité potentielle d’un médicament anti-plaquettes, l'abciximab, contre ce phénomène. A cette fin, ils ont étudié les données issues d’un groupe de 929 patients traités par thrombectomie mécanique après un AVC ischémique aigu. 21 d’entre eux ont été victimes d’une réocclusion immédiate et, 10 d’entre eux ont été traités par abciximab. Au terme de cette analyse, il s’avère que l’utilisation de cette molécule s’accompagnait d’un plus fort taux de rétablissement de la circulation sanguine.

Autre fait important : l’abciximab n’augmentait pas le risque d’hémorragie. Les chercheurs ont également étudié en laboratoire la manière dont l’abciximab agit. Ils ont observé que la molécule empêche la formation du thrombus en bloquant l’agrégation des plaquettes, des éléments sanguins aux fortes propriétés adhésives jouant un rôle central dans les phénomènes de coagulation.   

Cette étude met ainsi en évidence que le phénomène de réocclusion immédiate après thrombectomie mécanique pour traiter un AVC ischémique est étroitement lié à l’agrégation des plaquettes. Utiliser des molécules bloquant cette agrégation comme l’abciximab ou de nouvelles molécules à l'efficacité renforcée et présentant un moindre risque hémorragique pourrait s’avérer une voie de traitement prometteuse de cette complication.

Source : Delvoye F et al. Intravenous abciximab as a rescue therapy for immediate reocclusion after successful mechanical thrombectomy in acute ischemic stroke patients. Platelets 2022 17 ; 33 : 285-90. 

Vos dons en action

Découvrez les découvertes et projets de recherche soutenus par la FRM

Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.