Mis à jour le 29 novembre 2022

AVC : améliorer la perception tactile des patients par une approche innovante

  • Les AVC peuvent être à l’origine de séquelles parfois invalidantes, comme les troubles de la perception tactile.

  • Les chercheurs étudient une approche, la stimulation somatosensorielle répétée, déjà connue pour améliorer la perception tactile chez des adultes en bonne santé.

  • Ils poursuivent leurs travaux afin de mieux comprendre comment cette technique agit au niveau cérébral afin d’en tirer profit : une piste intéressante pour la future prise en charge des patients victimes d’AVC.

Ce projet est mené par Malika Azaroual-Sentucq dans l’équipe « IMPACT – Integrative, Multisensory, Perception, Action and CogniTion » co-dirigée par Alessandro Farnè et Denis Pélisson, sous la co-supervision de Dollyane Muret et en collaboration avec le Pr Jacques Luauté, au Centre de recherche en neurosciences de Lyon.

Vos dons en actions
105 600 €

Financement alloué à Malika Azaroual-Sentucq en 2020 pour une thèse de sciences

Atteintes des perceptions sensorielles et AVC

Les accidents vasculaires cérébraux, ou AVC, sont malheureusement des affections répandues. En France, ils touchent une personne toutes les 4 minutes, soit un total de 140 000 victimes par an. Les AVC représentent la 1ère cause de handicap acquis non traumatique chez l’adulte et la 1ère cause de mortalité chez la femme. 

Ils peuvent être à l’origine de graves séquelles : ainsi on considère que plus de la moitié des patients présentent des déficits dits « somatosensoriels » à la suite d’un AVC, c’est-à-dire des troubles au sein du système nerveux chargé de transmettre au cerveau les perceptions reçues au niveau de la surface corporelle, la peau. Ces atteintes concernent principalement les membres supérieurs. 

Bien qu’il soit possible d'améliorer la perception tactile, la plupart des approches nécessitent un entraînement intensif et prolongé et sont de ce fait inadaptées pour les patients. Améliorer les techniques de récupération de la perception tactile est au cœur du projet mené par Malika Azaroual-Sentucq.

L’intérêt de la stimulation somatosensorielle répétée

La chercheuse s’intéresse à une approche qui a déjà montré son efficacité chez des adultes en bonne santé et qui, sans effort attentionnel ou physique, a permis d’améliorer la sensibilité tactile : la « stimulation somatosensorielle répétée ». Il s’agit ici de stimuler régulièrement de manière mécanique un membre pendant quelques heures. 

Les chercheurs savent que cette technique produit des effets bénéfiques grâce à une caractéristique du cerveau, la « plasticité cérébrale somatosensorielle ». Le cerveau, à la suite de cette stimulation, a ainsi la capacité de remodeler les connexions neuronales au sein du système somatosensoriel, la région chargée de collecter et de transmettre les informations provenant de la peau. 

Utilisée chez des personnes victimes d’AVC, cette technique permettrait de renforcer certains réseaux neuronaux, et donc de pallier aux fonctions perdues. Seulement, les mécanismes exacts en jeu sont encore méconnus. 

Vers une application clinique

Malika Azaroual-Sentucq souhaite étudier les effets et applications de la stimulation somatosensorielle répétée au travers de 3 principaux axes de recherche. 

  • Le premier vise à déterminer les mécanismes physiologiques responsables des bénéfices de cette technique au niveau de la main. Les chercheurs s’intéresseront à la fois à ces phénomènes au niveau local, sur la main stimulée, et à distance, sur la main non stimulée. 
  • Un autre axe vise à étudier les effets cognitifs de la stimulation somatosensorielle répétée au niveau des représentations mentales du corps, au-delà de la simple amélioration de la perception tactile. 
  • Enfin, un dernier volet, plus clinique, vise à fournir la preuve que les patients victimes d’AVC peuvent bénéficier d'une application de cette technique d’une main à l’autre, c’est-à-dire en traitant la main épargnée pour améliorer la sensibilité tactile de la main affectée par l’accident.

Valider cette approche au sein d’un groupe de patients victimes d’un AVC pourrait aider au développement d'un équipement médical à la fois innovant et utilisable au quotidien. Un véritable avantage pour une meilleure prise en charge de patients. 

Le projet en vidéo

Vos dons en action

Découvrez les découvertes et projets de recherche soutenus par la FRM

Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.