Mis à jour le 16 juillet 2021

Cancers du sein triple négatifs : découvrir de nouvelles cibles thérapeutiques

  • Nouritza Torossian et son équipe d’accueil s’intéressent aux cancers du sein triple négatifs, des cancers agressifs dont la prise en charge reste aujourd’hui difficile. 

  • La chercheuse s’intéresse à des molécules, les ARNnc, qui ont la capacité de réguler la production et l’activité des protéines. 

  • Ces molécules ont un rôle essentiel pour le bon fonctionnement cellulaire : en effet, une faible variation du taux de certains ARNnc dans la cellule suffit par exemple à favoriser sa cancérisation ou sa résistance à la chimiothérapie.

Nouritza Torossian travaille dans l'équipe dirigée par Antonin Morillon, à l'Institut Curie (Paris)

Vos dons en actions
41 047 €


L’équipe s’est donnée pour objectifs d’identifier les ARNnc dérégulés dans les cancers du sein triple négatifs résistants à la chimiothérapie, et d’élucider leur mode d’action. Depuis le début de son projet, la chercheuse a identifié une dizaine d’ARNc qui, en plus d’être de bons marqueurs de résistance à la chimiothérapie, pourraient jouer un rôle direct dans cette résistance.

Cette étude pourrait ainsi permettre de découvrir des facteurs prédictifs de résistance aux traitements et de mettre en évidence des cibles pour la mise au point de futures thérapies.

Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.