Mis à jour le 8 mars 2021

Cancer du côlon : explorer la diversité des cellules qui composent les tumeurs

  • Le cancer colorectal est un cancer très fréquent, responsable encore aujourd’hui de trop nombreux décès.

  • Ces tumeurs sont composées de cellules aux propriétés différentes : cette « diversité intra tumorale » participe à la résistance aux traitements.

  • Les chercheurs étudient les mécanismes moléculaires impliqués dans ce phénomène pour mettre en évidence de nouvelles pistes thérapeutiques.

Ce projet est mené par Marine Sroussi au sein du Laboratoire de Biochimie (LBC) de l’ESPCI à Paris, est co-dirigé par M. Andrew Griffiths et M. Aurélien de Reyniès, et co-encadré par M. Pablo Ibanez.

Vos dons en actions
153 000 €

Financement accordé en 2020 à Marine Sroussi pour la réalisation d’une thèse.

Un cancer fréquent et agressif

Le cancer colorectal se situe au troisième rang des cancers les plus fréquents en France, après le cancer de la prostate et celui du sein : 43 350 nouveaux cas ont été diagnostiqués en 2018 selon l’Institut national du cancer, pour 17 120 décès liés à cette cause cette même année. Ces chiffres montrent l’importance de cette forme de cancer.

Aujourd’hui, les chercheurs souhaitent mieux définir les particularités de ces tumeurs en vue de développer de nouveaux moyens de les prendre en charge. Dans ce cadre, Marine Sroussi explore une caractéristique très importante dans les cancers colorectaux appelée la « diversité intra-tumorale ».

La diversité intra-tumorale en ligne de mire

Pour comprendre la notion de « diversité intra-tumorale », il faut revenir sur la définition d’un cancer en général. Un cancer est une tumeur maligne constituée d’un ensemble de cellules qui se multiplient de façon incontrôlée. La tumeur d’un même patient peut contenir des cellules cancéreuses qui acquièrent des caractéristiques différentes au cours du temps : c’est la diversité intra-tumorale.

La diversité intra-tumorale dans le cancer du côlon est une source d’échecs thérapeutiques : en effet, les cellules ayant des propriétés différentes, elles répondent ou résistent à des traitements variés. Marine Sroussi souhaite donc se pencher sur les phénomènes déterminant la diversité intra-tumorale dans le cancer colorectal en vue d’en améliorer la prise en charge.

Des phénomènes génétiques en cause

Plusieurs causes expliquent cette diversité intra-tumorale.

  • La première est génétique : les cellules qui composent les tumeurs peuvent présenter des mutations génétiques différentes les unes des autres, leur conférant des caractéristiques particulières.
  • La diversité intra-tumorale peut aussi provenir de facteurs dits « épigénétiques », c’est-à-dire non liés à des mutations mais inhérents à la manière dont les gènes sont utilisés par la cellule. Les cellules peuvent ainsi présenter des modulations épigénétiques différentes, expliquant leurs réponses variées face aux traitements.
  • Ce sont ces derniers facteurs qui intéressent Marine Sroussi. La chercheuse souhaite ainsi comprendre les mécanismes épigénétiques qui sont à l’origine d’une diversité des cellules tumorales dans le cancer du côlon.

Une technique jamais utilisée pour étudier le cancer du côlon

A cette fin, Marine Sroussi effectuera des analyses au niveau moléculaire de milliers de cellules issues de cancers du côlon notamment grâce à une technologie innovante jamais utilisée jusqu’alors dans cette forme de tumeur : le ChIP sequencing à l’échelle de la cellule unique. Elle permet d’analyser, les interactions physiques entre les protéines cellulaires et l’ADN (la molécule support de l’information génétique). Cette technique est très intéressante pour comprendre et mieux caractériser la régulation de l’utilisation des gènes par les cellules tumorales grâce à un traitement bioinformatique.

Les données apportées par cette étude permettront de mesurer quels événements épigénétiques déterminent la diversité de ces cellules et ainsi de proposer de nouvelles pistes thérapeutiques dans le cancer colorectal.

Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.