Mis à jour le 6 février 2020

Nutrition : Gare aux aliments ultratransformés !

Gare aux aliments ultratransformés !

Soda, bonbons, barres chocolatées, steaks végétaux, soupes déshydratées… Depuis quelques années, nous consommons de plus en plus de produits alimentaires dits ultratransformés. Ils contiennent généralement plus de sucre et de matières grasses mais également souvent de nombreux additifs. Des études ont d’ores et déjà observé des associations entre la consommation de ces aliments ultratransformés et les risques de cancer, de mortalité, de symptômes dépressifs et de troubles fonctionnels digestifs.

Mais, pour la première fois, les travaux de l’équipe de recherche en épidémiologie nutritionnelle (Eren, Bobigny), qui ont porté sur plus de 100 000 personnes de la cohorte NutriNet-Santé, suggèrent également une association entre la consommation de ces aliments et des risques cardiovasculaires.

Ainsi, dans la cohorte NutriNet-Santé, une augmentation de 10 % de la part d’aliments ultratransformés dans la consommation quotidienne est associée à un risque accru de 13 % de maladies coronariennes et de 11 % de maladies cérébro-vasculaires.

Cependant, aucun lien direct de cause à effet n’a encore été démontré.


Source : British Medical Journal, mai 2019


Vos dons en action

Financement attribué par la FRM à l’étude NutriNet-Santé

950 000 €

#lexique
Lexique

ALIMENTS ULTRATRANSFORMÉS : terminologie de la classification Nova, qui catégorise les aliments selon 4 groupes, en fonction de leur degré de transformation industrielle. Ils incluent les pains et brioches préemballés, les soupes de légumes instantanées en poudre, les barres chocolatées, les biscuits apéritifs, les sodas et boissons sucrées aromatisées, les céréales petit déjeuner ainsi que les nuggets de volaille et de poisson.

NUTRINET-SANTÉ : étude de cohorte nationale réalisée sur une large population d’adultes volontaires, lancée en 2009, dont l’objectif est d’étudier les relations entre nutrition et santé.

MALADIES CORONARIENNES : elles affectent les artères coronaires qui alimentent le muscle cardiaque, et peuvent être à l’origine par exemple d’un infarctus du myocarde.

MALADIES CÉRÉBROVASCULAIRES : elles concernent le système vasculaire du cerveau et peuvent être à l’origine d’un accident vasculaire cérébral notamment.

Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.