12 000 personnes meurent chaque année en France d’un infarctus du myocarde.

Pour lutter contre la maladie et ses conséquences, soutenez la Recherche.
FAIRE UN DON


On estime que plus des trois quarts des maladies cardiovasculaires sont évitables par une bonne hygiène de vie.

Communément appelé « crise cardiaque », l’infarctus du myocarde correspond à la mort d’une partie du muscle cardiaque quand une des artères qui irrigue le cœur se bouche.
La zone du cœur correspondante, brusquement privée de sang et donc d’oxygène, souffre et s’abîme irrémédiablement.

#ovize

AU COEUR DE LA RECHERCHE

Infarctus du myocarde : le point de vue du Pr Michel Ovize

Notre équipe est allée à la rencontre du Pr Michel Ovize, cardiologue, chef du service d’Explorations fonctionnelles cardiovasculaires, CHU de Lyon.

INFARCTUS DU MYOCARDE, UN RISQUE A NE PAS NEGLIGER

Une issue qui peut être fatale

L’infarctus du myocarde représente une cause importante de mortalité en France, avec près de 12 000 décès recensés chaque année. Dans 10% des cas, le patient meurt dans l’heure qui suit l’infarctus et, dans 15%, le décès survient dans l’année. Autant de données qui montrent l’importance d’une meilleure prise en charge de la maladie. 

Le nombre de femmes victimes d’un infarctus ne cesse d’augmenter

Avec les modifications profondes des habitudes de vie, le nombre de femmes victimes d’un infarctus du myocarde a considérablement augmenté ces dernières années. La situation est d’autant plus complexe que l’infarctus du myocarde se manifeste différemment chez les femmes et relève le plus souvent d’une sensation de fatigue intense, de nausées et de palpitations, ce qui retarde le diagnostic. 

Les enjeux de la Recherche

“En France, on compte en moyenne 80 000 infarctus du myocarde chaque année”
Source : Inserm 


L’intervention indispensable à la survie d’une victime d’infarctus peut davantage endommager le cœur. La recherche s’attelle donc à limiter les séquelles liées à ce traitement. Des études visent aussi à diminuer les risques de récidive et à empêcher le développement d’une insuffisance cardiaque post-infarctus.

LA FONDATION POUR LA RECHERCHE MÉDICALE A BESOIN DE VOUS Soutenez les chercheurs.
Après réduction fiscale, votre don vous revient à
Vous pouvez déduire 66% du montant de votre don dans la limite de 20% de votre revenu net imposable.
#decouvertes

DECOUVERTES FINANCEES PAR VOS DONS SUR L’INFARCTUS DU MYOCARDE

RECHERCHES FINANCÉES PAR VOS DONS SUR L’INFARCTUS DU MYOCARDE

#ethique

Nos valeurs

  • Engagements

    Indépendance

    La FRM est indépendante de tout pouvoir politique, économique ou religieux. Ses décisions sont uniquement guidées par le respect de sa mission sociale, les besoins exprimés par les chercheurs et le respect de ses principes fondateurs et de ses valeurs.

  • Impartialité

    Impartialité

    La FRM juge de la qualité des projets qui lui sont soumis en toute impartialité. Elle met en place des procédures de sélection des projets de recherche garantissant cette impartialité.

  • Excellence

    Excellence

    La FRM a pour ambition de participer au développement d’une recherche médicale française de pointe, porteuse de progrès médicaux. L’excellence et l’innovation scientifiques guident le choix des projets de recherches financées.

  • Transparence

    Transparence

    La FRM obéit à des procédures et des contrôles qui garantissent la qualité de sa gestion et permettent à ses donateurs d’être parfaitement informés de l’utilisation de leurs dons.

A propos de la FRM

Au service de la recherche et de la santé depuis plus de 70 ans, la Fondation pour la Recherche Médicale (FRM) est le plus important financeur caritatif de la recherche médicale française sur toutes les pathologies : cancers, maladie d'Alzheimer, maladies cardiovasculaires, maladies infectieuses, diabète, sclérose en plaques, maladie de Parkinson, maladies rares...

Elle soutient chaque année plus de 400 nouvelles recherches menées dans les laboratoires des organismes publics de recherche et d’enseignement supérieur (INSERM, CNRS, INRA, CEA, Universités, grandes écoles, établissements de santé…).

Indépendante, la FRM agit grâce à la générosité de ses donateurs, testateurs et partenaires.

Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.