Mis à jour le 22 octobre 2020

Covid-19 : le tocilizumab limite le risque de recours à la réanimation des patients atteints de pneumonie modérée à sévère

  • Les premiers résultats de l’étude CORIMUNO-19, essai soutenu par la FRM, se confirment au sein d’une publication de la revue JAMA Internal Medicine du 20 octobre 2020 :

  • le tocilizumab réduit le risque de mourir ou d'avoir recours à la ventilation (non invasive ou mécanique) de 33 % par rapport au traitement usuel après 14 jours de suivi.

Avancées obtenues par le Dr Pierre-Louis Tharaux, CIC 1418, Hôpital Européen Georges Pompidou et le Pr Olivier Hermine, Service d’Hématologie adulte, Hôpital Necker Enfants Malades à Paris.

Vos dons en actions
113 850 €

Financement accordé à Pierre-Louis Tharaux et Olivier Hermine en 2020 dans le cadre de l’appel à projet conjoint ANR-FRM pour répondre à l’urgence de l’épidémie de Covid-19.

Pour rappel, l’essai CORIMUNO-19 a pour but de tester des médicaments visant à contrecarrer les réactions inflammatoires inadaptées à l’origine de complications sévères au cours de la Covid-19 et qui peuvent mener, dans le pire des cas, au décès. Ici, la thérapie testée est un « immunomodulateur » appelé tocilizumab, un anticorps monoclonal bloquant une molécule immunitaire que l’on pense impliquée dans les réactions inflammatoires anormales.

Cette étude regroupait 130 patients hospitalisés pour pneumonie Covid-19 modérée à sévère, nécessitant un apport en oxygène mais sans recours à la réanimation au moment de leur admission : 67 patients ont reçu le traitement usuel seul, et 63 le tocilizumab associé au traitement usuel.

Comme annoncé en préambule, le tocilizumab réduit le risque de mourir ou d'avoir recours à la ventilation de 33 % par rapport au traitement usuel après 14 jours de suivi. De plus, la proportion de patients ayant dû être transférés en réanimation a été diminuée de moitié pour ceux ayant reçu le tocilizumab par rapport à ceux ayant reçu le traitement usuel. En revanche, aucune différence n’a été notée en termes de mortalité après 28 jours de suivi.

Ces résultats, très prometteurs, doivent être confirmés par d’autres études. Mais on peut noter que le tocilizumab est le deuxième traitement, après la dexaméthasone, à montrer un effet positif sur le décours de la pathologie.

Source : Communiqué de presse AP-HP  
Référence de la publication : Hermine O et al. Effect of tocilizumab vs usual care in adults hospitalized with covid-19 and moderate or severe pneumonia a randomized clinical trial. JAMA Intern Med. Published online October 20, 2020. doi:10.1001/jamainternmed.2020.6820

Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.