Mis à jour le 20 novembre 2020

Hypertension artérielle : un mode de vie sain réduit les risques

  • L’hypertension artérielle fait le lit de plusieurs maladies cardiovasculaires potentiellement graves, comme l’infarctus du myocarde ou encore les accidents vasculaires cérébraux.

  • Les chercheurs s’intéressent aux moyens de la prévenir en vue d’empêcher ces écueils.

  • Ils ont montré qu’adopter un « style de vie sain », comprenant notamment une activité sportive régulière, un régime alimentaire équilibré ou encore une faible consommation d’alcool divisait le risque de développer une hypertension par 2.

Les chercheurs à l’origine de cette découverte se sont appuyés sur la cohorte NutriNet-Santé dont la constitution a été initiée grâce au soutien de la FRM.

Vos dons en actions
759 000 €

Somme accordée au Pr Serge Hercberg lors du lancement de l’étude NutriNet-Santé et qui a contribué à l’obtention de ce résultat.

L’impact de l’hypertension artérielle

L’hypertension artérielle est une pathologie cardiovasculaire très fréquente dans la population.

On estime par exemple qu’en France, 1 adulte sur 3 serait touché. Elle atteindrait 65 % des plus de 65 ans. Cette maladie se traduit par une pression trop importante du flux sanguin sur la paroi des vaisseaux.

L’hypertension artérielle non prise en charge représente un véritable problème à long terme : elle peut ainsi être à l’origine de nombreuses pathologies potentiellement sévères comme l’infarctus du myocarde, l’accident vasculaire cérébral ou encore l’insuffisance cardiaque.

Cela explique l’intérêt des chercheurs pour identifier des moyens efficaces de prévenir son apparition. Une vaste étude de cohorte a ainsi évalué l’impact d’un style de vie sain sur le développement de la pathologie.

Un « style de vie sain » à l’étude

Ce projet est parti d’un constat : on sait que certains facteurs permettent de réduire le risque de survenue d’une hypertension artérielle. Ces facteurs sont les suivants : un poids « normal », la pratique régulière d’une activité physique, une consommation limitée d’alcool et un régime alimentaire sain.

En revanche, le retentissement de ces facteurs combinés restait jusqu’à présent méconnu. C’est ce qu’ont souhaité étudier les chercheurs français au cours de leur projet.

Un style de vie sain a un grand impact sur le risque de développer la maladie

Leur travail s’est basé sur l’étude de données issue de la cohorte Nutrinet-Santé.

Constituée en mai 2009, elle regroupe des internautes français de plus de 18 ans qui ont répondu à une multitude de questionnaires sur leur alimentation, leur activité physique, leur poids, leur taille, leur comportement alimentaire… Ainsi, ils ont extrait de ce groupe 80 426 personnes et ont exploré l’incidence d’une hypertension artérielle, au regard des différents facteurs énoncés précédemment et reflétant un « style de vie » sain.

Au terme de leur analyse, les chercheurs ont obtenu un résultat très intéressant : l’application cumulée de l’ensemble de ces conseils préventifs (poids normal, consommation limitée d’alcool et de tabac, activité « physique ») diviserait par 2 le risque de développer une hypertension artérielle !

Cette observation montre l’intérêt de messages de santé publique axés sur un style de vie plus sain pour lutter contre le développement de l’hypertension artérielle dans la population.


Source : Lelong H et al. Combination of Healthy Lifestyle Factors on the Risk of Hypertension in a Large Cohort of French Adults. Nutrients 2019 ; 11.

Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.