Mis à jour le 1 mai 2015

Cancer de la peau : développer de nouveaux traitements contre le mélanome avancé

  • Le mélanome cutané avancé est le type de cancer de la peau pour lequel le pronostic est le plus défavorable.

  • L’immunothérapie constitue une voie majeure d’exploration : ce traitement vise à stimuler le système immunitaire pour qu’il s’attaque aux cellules tumorales.

  • Les chercheurs étudient dans ce cadre l’utilisation des anticorps monoclonaux, molécules capables de déclencher cette réaction immunitaire spécifique.

Cette recherche est menée par Henri-Alexandre Michaud, post-doctorant dans l’équipe « Immunité et Cancer » à l’Institut de Recherche en Cancérologie de Montpellier.

Vos dons en actions
110400 €

Cette recherche est menée par Henri-Alexandre Michaud qui a obtenu un financement de 110 400  euros pour mener à bien ce projet.

Le mélanome : un cancer de la peau redoutable

Le mélanome cutané est une tumeur maligne qui se développe à partir des mélanocytes, les cellules responsables de la production du pigment donnant à la peau sa couleur (la mélanine). L’exposition aux rayons ultraviolets apportés de manière artificielle ou par le soleil constitue un des principaux facteurs de risque de développer ce cancer. Si les traitements sont efficaces dans les formes dépistées précocement, l’arsenal thérapeutique reste insuffisant pour les mélanomes les plus avancées. Développer de nouveaux traitements est au cœur du projet mené par Henri-Alexandre Michaud.

immunothérapie - anticorps

Mettre au point une immunothérapie du mélanome avancé

Une des pistes de recherche dans ce domaine est l’immunothérapie, c’est-à-dire la stimulation du système immunitaire de l’organisme afin qu’il dirige son action contre la tumeur et la détruise. Dans ce domaine, les anticorps monoclonaux sont très prometteurs : ils sont capables de reconnaître spécifiquement la tumeur, et d’initier une réponse immunitaire dirigée, induisant une protection à long terme après traitement. Si ce concept est admis, il reste aujourd’hui à élucider avec précision les mécanismes d’action en jeu.

Observer la réaction immunitaire anti-cancéreuse chez l’animal

Ce projet de recherche vise à comprendre comment un anticorps monoclonal est capable d’activer de façon efficace le système immunitaire pour qu’il défende l’organisme contre les cellules cancéreuses. Le chercheur administrera l’anticorps monoclonal à des souris modèles, qui développent des mélanomes, et étudiera comment les complexes formés par les cellules tumorales et les anticorps stimulent la réponse immunitaire.

La mise en place de ce projet est une étape importante d’une part pour comprendre dans quelles mesures un traitement de courte durée peut déclencher une réponse immunitaire durable de l’organisme, d’autre part pour isoler les différents acteurs cellulaires et moléculaires du système immunitaire impliqués.
Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.