Mis à jour le 1 avril 2017

Microbiote intestinal : des probiotiques actifs contre l’obésité et ses complications

  • Le microbiote intestinal, outre une aide à la digestion et à la protection de l’organisme contre les pathogènes, semble avoir des fonctions plus larges.

  • Des chercheurs ont récemment démontré chez l’animal l’intérêt d’utiliser des souches bactériennes bénéfiques, des probiotiques pour prévenir l’obésité et ses conséquences, dont le diabète de type 2.

  • Si ces propriétés se confirment chez l’homme, agir sur le microbiote intestinal via des probiotiques pourrait être un moyen de prise en charge intéressant de ces maladies.

Cette découverte a été réalisée par Corinne Grangette qui dirige l’équipe « Bactéries Lactiques et Immunité des Muqueuses (BLIM) » au Centre d'Immunité et d'Infection de Lille.

Vos dons en actions
140000 €

C’est le financement accordé en 2010 par la FRM à Corinne Grangette pour ses recherches sur le sujet.

Les multiples rôles du microbiote intestinal

Le microbiote intestinal recouvre les milliards de microorganismes, principalement des bactéries, qui vivent au sein du tube digestif de chaque individu. Autrefois, on pensait qu’il servait uniquement à dégrader des composés que l’organisme ne parvient à assimiler seul, et à nous protéger contre les agents pathogènes. Aujourd’hui, de nombreuses preuves s’accumulent en faveur d’une action plus étendue : croissance, sensibilité au stress, douleur, régulations métaboliques et immunitaires… Des recherches ont permis de montrer que des perturbations du fonctionnement ou de la composition du microbiote étaient associées à l’apparition de certaines maladies, telles que les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin ou encore certaines pathologies neurodégénératives comme la maladie d’Alzheimer. Des altérations du microbiote sont également suspectées de jouer un rôle dans le développement de l’obésité et du diabète de type 2. Récemment des chercheurs, avec l’aide de la Fondation, ont découvert qu’agir sur le microbiote intestinal en administrant des bactéries bénéfiques, des probiotiques, peut avoir une action positive sur l’obésité et ses complications, notamment le diabète de type 2 (maladie caractérisée par un taux de glucose trop élevé dans le sang).
Une action des probiotiques chez la souris obèse

Une action des probiotiques chez la souris obèse

L’équipe a testé différentes souches de probiotiques chez des souris obèses. Des effets protecteurs de certains probiotiques sur l’obésité ont été observés, tels qu’une réduction de la prise de poids et de l’accumulation des graisses. De plus, une amélioration de la résistance à l’insuline et de l’inflammation chronique, deux facteurs impliqués dans le développement du diabète de type 2, ont également été retrouvés.

Un changement de composition du microbiote intestinal

Au niveau de l’intestin, les chercheurs ont observé que l’effet bénéfique des probiotiques s’accompagne d’un changement au sein de certaines espèces microbiennes, avec notamment une augmentation de l’abondance de deux espèces potentiellement bénéfiques au détriment d’une troisième.

Les chercheurs espèrent que les résultats seront transposables chez l’Homme, ce qui ouvrirait la voie à des préparations probiotiques plus efficaces pour prendre en charge l’obésité et le diabète de type 2.


Source : Alard J et al. Beneficial metabolic effects of selected probiotics on diet-induced obesity and insulin resistance in mice are associated with improvement of dysbiotic gut microbiota. Environ Microbiol. 2016 ; 18 : 1484-97.

Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.