La NASH est le stade avancé de la « maladie du foie gras » ou « maladie du soda ».

Elle toucherait plus de 200 000 personnes en France. Et ce chiffre va s'aggraver d'ici 2030.

Agissons aux côtés des chercheurs pour améliorer la prise en charge des personnes malades !

La NASH : un problème de santé publique qui va s'aggraver d'ici 2030

La stéatose hépatique non alcoolique, surnommée « maladie du foie gras », est une pathologie fréquente caractérisée par une accumulation de graisse dans le foie, fortement liée à une mauvaise alimentation, riche en graisse et en sucre, et à la sédentarité.

La « maladie du foie gras » est devenue la 1ère cause de maladie hépatique chronique dans les pays occidentaux et touche environ 25 % de la population mondiale (source : INSERM, Ministère de la Santé).

Si rien n’est entrepris pour la prendre en charge, la maladie évolue en NASH (stéatohépatite non alcoolique), caractérisée par une fibrose et une inflammation du foie. A terme, le foie peut perdre sa fonction, et le risque de cancer hépatique augmente fortement.

Une étude de cohorte datée de 2019 et reprise sur le site ameli.fr montre que plus de 200 000 personnes seraient atteintes de NASH en France.

Selon la Société Nationale Française de Gastro-entérologie, « des projections estiment que ce nombre va plus que doubler d’ici à 2030, et que les complications de cirrhose ainsi que les carcinomes hépatocellulaires liés à la stéatose hépatique non alcoolique vont tripler à cet horizon ».

La chronique du Dr Alain Ducardonnet sur BFMTV, en partenariat avec la FRM

#video-recherche

Vos dons en action : le projet de Sophie Lotersztajn

Pour le moment, il n’existe pas de traitement de la NASH. Sophie Lotersztajn et son équipe étudient un processus majeur qui interviendrait dans l’évolution de la maladie : la dérégulation des phénomènes inflammatoires au sein de l’organisme. Les chercheurs se penchent plus particulièrement sur certaines cellules immunitaires dont la modulation de l’activité pourrait bloquer la progression de la pathologie. Mieux comprendre leur implication permettra de proposer de nouvelles stratégies thérapeutiques.

Soutenez les chercheurs
aux côtés de la Fondation pour la Recherche Médicale

Après réduction fiscale, votre don vous revient à
Vous pouvez déduire 66% du montant de votre don dans la limite de 20% de votre revenu net imposable.

Pourquoi vous mobiliser aux côtés de la recherche ?

Pour le moment, il n’existe pas de traitement approuvé par les autorités de santé pour la stéatose hépatique non alcoolique. De nombreuses recherches sont menées afin de mieux prendre en charge ces maladies : 

  • mieux comprendre les facteurs de risque qui peuvent conduire à l’établissement d’une stéatose hépatique en vue de la prévenir ;
  • étudier des moyens de dépister plus facilement la NASH, de manière non invasive et donc sans avoir recours à la biopsie hépatique ;
  • explorer les mécanismes en jeu dans ces pathologies en vue de dégager de nouvelles pistes thérapeutiques ;
  • comprendre le rôle du microbiote intestinal, l’ensemble des microorganismes vivant en symbiose avec le système digestif ;
  • développer de nouveaux médicaments : de nombreuses molécules sont à l’essai pour enrayer la NASH et tenter de réduire la fibrose hépatique qui y est associée.

Autant de voies de recherche possibles pour améliorer ces pathologies du foie.

Pour faire avancer plus vite la recherche médicale sur les maladies hépatiques et notamment sur la NASH, nous comptons sur votre soutien

Découvertes et recherches

Ils sont mobilisés à nos côtés

Thierry Lhermitte / ©Maxime Huriez Thierry Lhermitte

« J’admire profondément les chercheurs. Cela fait 15 ans que je suis parrain de la FRM qui finance des projets innovants et apporte une aide considérable aux chercheurs. Passionné de science, je visite une dizaine de laboratoires par an et j’ai la chance d’échanger régulièrement avec les chercheurs. »

Marina Carrère d'Encausse / ©Thomas Léaud Marina Carrère d'Encausse

« J’ai toujours voué une immense admiration aux chercheurs, des scientifiques de haut vol doublés de grands humanistes. Quand j’étais petite, je rêvais de découvrir le vaccin contre le cancer. Je suis devenue médecin puis journaliste médical. »

Nagui / ©Maxime Huriez Nagui

« Je suis vraiment admiratif des personnalités exceptionnelles que j’ai eu l’occasion de rencontrer à la FRM comme sur les plateaux de télévision. »

Marc Levy Marc Levy

« Je voue depuis toujours une admiration sans bornes aux chercheurs qui consacrent leur vie à sauver les nôtres et jamais je n’oserai comparer nos métiers, le leur est bien plus important que le mien. »

Nos valeurs

  • Engagements

    Indépendance

    La FRM est indépendante de tout pouvoir politique, économique ou religieux. Ses décisions sont uniquement guidées par le respect de sa mission sociale, les besoins exprimés par les chercheurs et le respect de ses principes fondateurs et de ses valeurs.

  • Impartialité

    Impartialité

    La FRM juge de la qualité des projets qui lui sont soumis en toute impartialité. Elle met en place des procédures de sélection des projets de recherche garantissant cette impartialité.

  • Excellence

    Excellence

    La FRM a pour ambition de participer au développement d’une recherche médicale française de pointe, porteuse de progrès médicaux. L’excellence et l’innovation scientifiques guident le choix des projets de recherches financées.

  • Transparence

    Transparence

    La FRM obéit à des procédures et des contrôles qui garantissent la qualité de sa gestion et permettent à ses donateurs d’être parfaitement informés de l’utilisation de leurs dons.

  • Innovation

    Innovation

    La FRM a à cœur de s’inscrire dans une démarche prospective constante, notamment : dans ses méthodes de travail, dans les supports d’information scientifique, dans ses réflexions autour de l’accessibilité aux données scientifiques.

À PROPOS DE LA
FONDATION POUR LA RECHERCHE MÉDICALE

Depuis 75 ans, la Fondation pour la Recherche Médicale (FRM) se bat pour la vie, en stimulant et en soutenant le progrès qui a le potentiel demain d’améliorer et de sauver des vies.

En adoptant une démarche pluridisciplinaire, la FRM encourage, sélectionne et finance des projets de recherche prometteurs sur toutes les maladies : cancers, maladies cardiovasculaires, maladies neurologiques et psychiatriques, maladies infectieuses, etc.

La FRM soutient chaque année plus de 400 nouvelles recherches menées dans les laboratoires des organismes publics de recherche et d’enseignement supérieur (INSERM, CNRS, INRA, CEA, Universités, grandes écoles, établissements de santé…).

Indépendante, la FRM agit grâce à la générosité de ses donateurs, testateurs et partenaires.

Inscription en cours

Restez informé(e) !

Abonnez-vous pour recevoir les actualités et communications de la FRM, les projets et découvertes sur toutes les maladies...

Vous pouvez à tout moment vous désabonner, en bas de chaque email.

Par respect de votre vie privée, nous ne ferons aucun autre usage de votre adresse email. Consulter notre Politique de confidentialité.
Merci pour votre inscription !

Vous faites maintenant partie des abonnés à la newsletter de la Fondation pour la Recherche Médicale (FRM).

Vous recevrez chaque mois nos newsletters et actualités rythmées par les avancées médicales, les témoignages de chercheurs et patients, nos évènements… ainsi que nos communications ponctuelles.

Vous pouvez à tout moment vous désabonner, en bas de chaque email.

Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.