10 mars 2021

35 projets de recherche sur les virus émergents et la Covid-19

01

En bref

02

Le projet en détails

Plus de 6 millions deuros investis par la FRM pour soutenir 35 projets de recherche sur sur les virus émergents et notamment sur la Covid-19

Ces 35 projets soutenus par la FRM portent sur :

Mieux comprendre les mécanismes de linfection

1. AM-COV-Path - Un modèle animal pour améliorer la compréhension de linfection

Lobjectif du projet AM-COV-Path est de développer un modèle de macaque infecté par le virus Sars-CoV-2 pour ensuite étudier les mécanismes de transmission, de dissémination et dévolution de la maladie.

Coordinateur du projet : Roger Le Grand, Directeur du département Idmit (Infectious Diseases Models for Innovative Therapies), CEA Paris-Saclay, Fontenay-aux-Roses

Hydroxychloroquine : une étude préclinique montre l'absence d’effet antiviral contre le SARS-CoV-2 in vivoHydroxychloroquine : une étude préclinique montre l'absence d’effet antiviral contre le SARS-CoV-2 in vivo

Virus émergentsUne étude préclinique soutenue par la FRM montre que lhydroxychloroquine, associée ou non à lazithromycine, est inefficace contre le coronavirus Sars-Cov2 in vivo

Une étude publiée dans la prestigieuse revue Nature le 22 juillet 2020 montre que lhydroxychloroquine, associée ou non à lazithromycine, na pas deffet antiviral dans un modèle dinfection chez le macaque par le virus Sars-CoV2, virus à lorigine de la Covid-19.

En savoir plus

2. COVIDHUMICE Mettre rapidement à disposition de la communauté scientifique des modèles animaux performants

Ce projet vise à développer très rapidement 5 modèles de souris humanisées dont les cellules présentent à leur surface une protéine analogue à celle sur laquelle le virus Sars-CoV-2 se fixe lorsquil infecte les cellules humaines. Des vaccins et des thérapies antivirales pourront ensuite être testés sur ces rongeurs. Ces modèles animaux permettront également d'approfondir les connaissances sur les mécanismes infectieux.

Coordinateur du projet : Bernard Malissen, Directeur du Centre dImmunophénomique à Marseille

3. PhyloCoV - Analyse de lévolution génétique du virus Sars-CoV-2 dans deux grands centres de référence parisiens

Le projet PhyloCoV consiste à effectuer le séquençage génétique de tous les sous-types de virus Sars-CoV-2 identifiés parmi les patients et le personnel médical des deux plus grands centres de référence pour Covid-19 de Paris. Cela permettra dapporter des données essentielles pour mieux caractériser lévolution du virus ainsi que sa transmission au sein des hôpitaux.

Coordinateur du projet : Benoît Visseaux, Hôpital Bichat-Claude-Bernard, Unité « Infection, antimicrobiens, modélisation et évolution », Equipe « Decision science in infectious disease prevention and control », Paris

4. IDISCOVR Explorer les mécanismes moléculaires de la réplication virale

Le projet IDISCOVR vise à explorer les interactions moléculaires qui existent entre le virus Sars-CoV2 et les cellules hôtes lors de l'infection. Cette étude pourrait déboucher sur lidentification de nouvelles cibles exploitables dans le cadre dinterventions préventives ou thérapeutiques contre la maladie.

Coordinateur du projet : Marco Vignuzzi, Responsable de léquipe « Populations virales et pathogenèse », Institut Pasteur, Paris

5. PROTEO-SARS-CoV-2 Etude des protéines impliquées dans linfection

Le projet PROTEO-SARS-CoV-2 a pour but de caractériser les protéines virales et cellulaires cruciales pour linfection par le virus Sars-CoV-2, ainsi que leurs interactions et leurs modifications au cours du mécanisme infectieux. Cela permettra disoler déventuelles cibles thérapeutiques exploitables pour développer de futurs traitements.

Coordinatrice du projet : Julia Chamot-Rooke, Responsable du département « Spectrométrie de Masse pour la Biologie » (UTechS MSBio), Institut Pasteur, Paris

6. ICARE Identifier les cellules initialement infectées par le SARS-CoV-2 et caractériser leur réponse

Le projet ICARE a pour but, grâce à lutilisation de modèles de poumons humains, didentifier les types cellulaires initialement ciblés par virus le Sars-CoV-2 et détudier les réponses précoces de ces cellules à linfection. Ce travail pourrait apporter des informations précieuses pour guider la mise au point de stratégies thérapeutiques visant à bloquer lentrée du virus dans les cellules.

Coordinatrice du projet : Isabelle Schwartz, Responsable de léquipe « Vaccins Immunopathologie Immunomodulation », Institut national de recherche pour lagriculture, lalimentation et lenvironnement, Jouy-en-Josas

7. coronaIRES - Etudier une étape clé de la multiplication du Sars-CoV-2 dans la cellule

Le projet coronaIRES vise à étudier un mécanisme moléculaire qui a lieu lors de la multiplication du Sars-CoV-2 dans la cellule : l'initiation de la traduction du matériel génétique viral. Explorer ce phénomène permettra de développer des molécules capables de le bloquer, en vue de lutter contre linfection.

Coordinateur du projet : Franck Martin, dans léquipe « Evolution des systèmes dinitiation de la traduction chez les eucaryotes » à lInstitut de Biologie Moléculaire et Cellulaire de Strasbourg

Virus émergentsDes avancées dans la compréhension des mécanismes cellulaires précoces lors dune infection par le Sars-CoV-2

La lutte contre le Sars-CoV-2 est en ligne de mire de tous les chercheurs en ce moment. Si de nombreux essais visent à tester des molécules pour traiter les patients, il existe également tout un pan de la recherche, plus fondamental, qui explore les mécanismes moléculaires en jeu lors de linfection des cellules par les virus.

En savoir plus

8. NMR-SARS-CoV-2-ORF8 - Étude dune protéine essentielle au SARS-CoV-2

Le projet NMR-SARS-CoV-2-ORF8 a pour objectif létude de protéines du Sars-CoV-2 qui pourraient être reliées à la virulence de linfection. Les chercheurs se focaliseront plus particulièrement sur la protéine ORF8 qui constitue une cible intéressante pour le développement de médicaments.

Coordinatrice du projet : Lauriane Lecoq, équipe « RMN du solide des Protéines » au laboratoire « Microbiologie Moléculaire et Biochimie Structurale » de Lyon

9. CoMemREP Comprendre comment le Sars-Cov2 se réplique dans les cellules

Le projet CoMemREP vise à explorer la structure de molécules nécessaires à la réplication du Sars-Cov-2 dans la cellule en vue de mettre en évidence de nouvelles cibles thérapeutiques.

Coordinateur du projet : Juan Reguera, équipe « Complexes Macromoléculaires Viraux » au laboratoire « Architecture et fonction des macromolécules biologiques » de lUniversité dAix-Marseille à Marseille

10. PDZCov2 Etudier certaines interactions protéiques entre le Sars-CoV2 et ses cellules hôtes

Le projet PDZCov2 a pour objectif didentifier les interactions qui existent entre une protéine de lenveloppe du Sars-CoV-2, la protéine E, et certaines protéines présentes dans les cellules humaines, les « protéines humaines à domaine PDZ ». Les chercheurs souhaitent les caractériser et préciser leur rôle dans les cellules infectées en vue douvrir des pistes pour mettre au point des antiviraux.

Coordinateur du projet : Nicolas Wolff, équipe « Signalisation et Interactions Moléculaires », Institut Pasteur à Paris

11. COERENT Mieux comprendre les mécanismes dévolution du virus et de son entrée dans la cellule

Le projet COERENT vise à mieux comprendre les mécanismes dévolution et d'entrée du SARS-CoV-2 dans la cellule hôte afin de concevoir et de tester des molécules antivirales.

Coordinateur du projet : François-Loïc Cosset, équipe « Virus enveloppés, vecteurs et immunothérapie », Centre International de Recherche en Infectiologie, Ecole Normale Supérieure de Lyon

Les conséquences, à long terme, de linfection Covid-19 sur lorganisme

12. BRAINSTORM Quel est le retentissement de linfection au niveau cérébral ?

Le projet BRAINSTORM vise à créer une base de données à partir de patients atteints de la Covid-19 et présentant un delirium, un état de confusion aigu, signe dune atteinte cérébrale par le Sars-CoV-2. Il apportera des informations sur les effets du virus au niveau du système nerveux et sur les liens existants entre inflammation systémique et inflammation cérébrale au cours de la maladie.

Coordinateur du projet : Stein Silva, équipe « DEVIN », Toulouse Neuro Imaging Center (TONIC), Toulouse

13. VascCov Quelle est laction du Sars-Cov-2 au niveau du système vasculaire ?

Le projet VascCov vise à étudier les mécanismes impliqués dans l'interaction du virus Sars-CoV-2 avec le système vasculaire. Il sagira notamment de déterminer si le traitement par un inhibiteur de lenzyme de conversion de l'angiotensine, médicament couramment utilisé en cardiologie, a une action sur la sévérité de la pathologie.

Coordinateur du projet : Andreas Bikfalvi, Laboratoire de l'Angiogenèse et du Microenvironnement des Cancers, Pessac

Covid-19 : Andreas Bikfalvi étudie l’action du Sars-Cov-2 au niveau du système vasculaire

La réponse immunitaire individuelle et collective à la Covid-19

14. CorPopImm Des tests sérologiques pour évaluer limmunité dans la population

Le projet CorPopImm contribue à la mise au point des tests sérologiques, des tests qui permettent de détecter dans le sang des anticorps dirigés contre le Sars-CoV-2, signe dune immunité laissée par linfection à la Covid-19. Ces tests devront être déployables à grande échelle et efficaces à long terme. Cela permettra par la suite dévaluer limmunité de la population face au virus.

Coordinateur du projet : Michael White, équipe « Malaria : parasites et hôtes », Institut Pasteur, Paris

Covid-19 : Michael White nous parle de CorPopImm, projet soutenu par la FRM

15. GENCOVID Identifier les bases génétiques des formes sévères de Covid-19

Le projet GENCOVID vise à déterminer si les formes sévères de Covid-19 rencontrées chez des personnes jeunes et en bonne santé pourraient être liées à des mutations monogéniques (une erreur dans un seul gène chez un individu), présentes dès la naissance et affectant limmunité. Lidentification des gènes en cause pourrait éclairer les chercheurs sur les mécanismes à lœuvre dans ces formes graves.

Coordinateur du projet : Jean-Laurent Casanova, Responsable de léquipe « Génétique humaine des maladies infectieuses : prédisposition monogénique », Institut Imagine, Paris

Virus émergentsMise en évidence danomalies génétiques et immunologiques à lorigine de 15% des formes sévères

Comprendre quels sont les facteurs individuels qui influencent la sévérité de la Covid-19 constitue un des axes important de la recherche.

En effet, cela permettrait didentifier rapidement les patients à risque de développer une forme grave de la pathologie afin danticiper leur prise en charge, mais également doffrir de nouvelles voies thérapeutiques.

En savoir plus

539 040 : financement alloué par la FRM à Jean-Laurent Casanova, et qui a participé à lobtention de ces résultats. Cette somme se décompose de la manière suivante : 390 000 pour le financement dune équipe FRM en 2019, et 149 040 en 2020 dans le cadre de lappel à projet conjoint ANR-FRM pour répondre à lurgence de lépidémie de Covid-19.

16. HARMONICOV Observer la réaction immunitaire face au Sars-Cov2 pour découvrir des biomarqueurs et des pistes thérapeutiques

Le projet HARMONICOV consiste à étudier avec précision la réaction immunitaire de lorganisme face à linfection par le virus Sars-CoV2 afin de révéler des biomarqueurs pronostiques et thérapeutiques, utiles dans le suivi des patients. Ce travail participera également à l'identification d'anticorps qui serviront pour le développement dune immunothérapie contre le virus.

Coordinateur du projet : Michel Cogné, Etablissement Français du Sang de Bretagne, Rennes

17. MEMO-COV-2 Caractériser les cellules mémoires spécifiques du virus chez les patients guéris de la Covid-19

Le projet MEMO-COV-2 a pour but de caractériser les cellules immunitaires mémoire des patients guéris de la Covid-19. Ce travail fournira des données qui permettront notamment de modéliser l'immunité collective dans la population et de guider le développement de stratégies vaccinales.

Coordinateur du projet : Simon Fillatreau, Responsable de léquipe « Immunité normale et pathologique », Institut Necker - Enfants Malades, Paris

18. MUCOLUNG- Etudier les cellules pulmonaires infectées par le Sars-CoV-2 et la réponse immunitaire dans le poumon

Le projet MUCOLUNG vise à étudier les cellules pulmonaires infectées par le Sars-CoV-2 ainsi que la réponse immunitaire mise en place contre le virus au sein du poumon. Lobjectif final est de mieux comprendre les éléments qui interviennent dans la survenue des orages cytokiniques, les réactions inflammatoires inadaptées impliquées dans les formes les plus sévères de la pathologie.

Coordinatrice du projet : Morgane Bomsel, responsable de léquipe « Entrée muqueuse du VIH et immunité muqueuse » à lInstitut Cochin à Paris

19. SARS-Cov-2immunRNAs Comprendre comment le matériel génétique du Sars-CoV-2 stimule le système immunitaire

Le projet SARS-Cov-2immunRNAs vise à caractériser la manière dont le matériel génétique viral présent dans les cellules active les premières lignes de défense de lorganisme. Mieux comprendre ces mécanismes permettra de développer des moyens de stimuler la réponse immunitaire contre les virus et de pallier ses déficiences éventuelles.

Coordinatrice du projet : Anastasia Komarova, Unité de Génétique moléculaire des virus à ARN, Département de Virologie de lInstitut Pasteur à Paris

20. Étude de la prévalence du SARS-CoV-2 dans la population des donneurs de sang

La FRM participe, aux côtés de lAgence Nationale de la Recherche, à un travail de recherche utilisant des tests sérologiques afin destimer dans des populations de donneurs de sang ceux ayant été en contact avec le virus SARS-CoV-2.

Les objectifs de ces études sont notamment :

  • de comparer les performances de différents tests sérologiques pour identifier le plus efficace et accompagner au mieux la sortie de confinement ;
  • daider à la détection et à la sélection danciens malades guéris de la Covid-19, dont le plasma est riche en anticorps contre le SARS-Cov-2 et pourrait être utilisé dans des essais cliniques ;
  • destimer la proportion de formes asymptomatiques de linfection Covid-19 dans la population adulte ;
  • de contribuer à lestimation du niveau dimmunité dans la population.

Les prélèvements sanguins seront collectés par lEtablissement français du sang, dans des zones dintérêt épidémiologique et à différents temps au décours de lépidémie. Les zones dintérêt sont de deux natures : celles caractérisées en mars 2020 par une activité épidémiologique importante et évolutive (ex : département de lOise, du Haut Rhin, région parisienne) et celle où la situation est moins prégnante et où il paraît intéressant de sassurer quil nexiste pas un mode de diffusion différent (ex : le Sud-Ouest) et dévaluer leffet du confinement sur la dynamique épidémique dans ces zones.
Les données qui seront recueillies dans ces études sont fortement sollicitées par les autorités sanitaires pour étudier les scénarios de sortie de confinement.

A moyen et long termes, la poursuite des mêmes tests de sérologie permettra dinformer les autorités sanitaires des évolutions épidémiologiques, de réaliser un suivi dans le temps des taux de séroprévalence dans des zones affectées pour permettre une modélisation de lépidémie.

Coordinateurs du projet : Dr Pierre GALLIAN, Etablissement Français du Sang, La Plaine St Denis

Pr Xavier De LAMBALLERIE, UMR 1027 INSERM/IHU Méditerranée Infection / Aix-Marseille Université

21. Sapris
La FRM attribue un financement pour la réalisation urgente de collections biologiques et analyses sérologiques répétées qui permettront de caractériser le statut immunitaire des participants des cohortes.

Coordinateurs du projet : Pr Fabrice CARRAT, Institut Pierre Louis dépidémiologie et de santé publique, Hôpital Pitié Salpêtrière, Paris

Dr Nathalie BAJOS, Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux, sciences sociales, politique et santé, Campus Condorcet, Aubervilliers

Le diagnostic et la mise au point de traitements contre la Covid-19

22. ANTI-CoV - Identifier des molécules antivirales efficaces pour prendre en charge la maladie

Ce projet vise à identifier des molécules efficaces contre le Sars-CoV-2 parmi des composés antiviraux ayant eu ou ayant une autorisation de mise sur le marché pour le traitement de pathologies autres que les infections virales respiratoires. Leurs effets seront ensuite caractérisés et testés au sein de différents modèles, seuls ou associés à dautres antiviraux en cours dévaluation.

Coordinateur du projet : Jean Dubuisson, Responsable de léquipe « Virologie moléculaire et cellulaire », Centre dInfection et dImmunité de lInstitut Pasteur de Lille

Covid-19 : Jean Dubuisson nous parle d'ANTI-CoV, projet soutenu par la FRM

23. CYCLO-CoV Explorer les effets dun antiviral potentiellement efficace

Le projet CYCLO-CoV vise à explorer lefficacité potentielle dun composé antiviral prometteur, lalisporivir, contre le virus Sars-CoV-2. De précédentes études ont montré que lalisporivir a une activité contre certains coronavirus, et quil est bien toléré par lorganisme : cela en ferait un candidat intéressant pour la prise en charge de la Covid-19. Il sagit également de montrer quune nouvelle famille de molécules est active contre ce virus : elle pourrait être utilisée à l'avenir pour combattre une prochaine pandémie.

Coordinateur du projet : Jean-Michel Pawlotsky, Responsable de léquipe « Virus, Hépatologie, Cancer », Institut Mondor de Recherche Biomédicale, Créteil

Covid-19 : Jean-Michel Pawlotsky nous parle de CYCLO-COV, projet soutenu par la FRM

13/10/2020 : Découverte liée à ce projet

Virus émergentsDes antiviraux efficaces sur des modèles de cellules en culture infectées

La mise au point de traitements qui seraient actifs dès le début de linfection par le Sars-Cov2 est une des pistes suivies par les chercheurs. Jean-Michel Pawlotsky et Abdelhakim Ahmed-Belkacem souhaitent utiliser une famille de molécules, des inhibiteurs des cyclophilines, pour empêcher la multiplication des virus dans les cellules. Ils ont récemment montré que lune dentre elles, lalisporivir, était efficace in vitro contre le Sars-CoV-2, et ont obtenu des résultats prometteurs avec dautres molécules dune autre famille ciblant également les cyclophilines.

En savoir plus

24. SARS2BlockEntry - Construction de nanoligands pour bloquer le Sars-CoV-2

Le projet SARS2BlockEntry vise à développer des molécules, des nanoligands, capables de neutraliser le virus Sars-CoV-2 et de lempêcher de se multiplier dans les cellules pulmonaires. Ces nanoligands pourraient permettre dobtenir des antiviraux capables de cibler le SARS-CoV-2.

Coordinateur du projet : Bernard Delmas, Responsable de lUnité de Virologie et Immunologie moléculaires, Institut national de recherche pour lagriculture, lalimentation et lenvironnement, Jouy-en-Josas

25. TargEnt-Covid-19 - Découverte et développement de nouveaux antiviraux pour le contrôle et le traitement de l'infection

Le projet TargEnt-Covid-19 a pour but didentifier des facteurs cellulaires qui permettent au virus Sars-CoV-2 dentrer dans ses cellules hôtes. Il sagira également de mettre en évidence un ou plusieurs composés capables de bloquer cette action et qui pourraient constituer de futures molécules thérapeutiques.

Coordinateur du projet : Thomas Baumert, Directeur de Institut de recherche sur les maladies virales et hépatiques, Strasbourg

26. Corimuno-19

La FRM intervient en support de lensemble des essais thérapeutiques de la plateforme CORIMUNO-19, en finançant des analyses biologiques et immunologiques chez les patients inclus dans létude. Ces examens permettront dévaluer la réponse au traitement en fonction du profil des patients, afin daider les recommandations thérapeutiques et de mieux définir les essais cliniques à venir.

Coordinateurs du projet : Dr Pierre-Louis THARAUX, CIC 1418, Hôpital Européen Georges Pompidou, Paris

Pr Olivier HERMINE, Service dHématologie adulte, Hôpital Necker Enfants Malades, Paris

Covid-19 : Pierre-Louis Tharaux nous parle de CORIMUNO-19, projet clinique soutenu par la FRM

22/10/2020 : Découverte liée à ce projet

Virus émergentsLe tocilizumab limite le risque de recours à la réanimation des patients atteints de pneumonie modérée à sévère

Les premiers résultats de létude CORIMUNO-19, essai soutenu par la FRM, se confirment au sein dune publication de la revue JAMA Internal Medicine du 20 octobre 2020 : le tocilizumab réduit le risque de mourir ou d'avoir recours à la ventilation (non invasive ou mécanique) de 33 % par rapport au traitement usuel après 14 jours de suivi.

En savoir plus

27. CORIPLASM

Cet essai va permettre de tester lefficacité de linjection de plasma de patients guéris de la Covid-19 à des patients hospitalisés mais non ventilés. Le plasma de patients guéris contient des anticorps développés par leur organisme et dirigés contre le virus en cause, le SARS-Cov-2. Transfusé à des malades, ce plasma pourrait leur conférer une immunité et les aider à lutter contre la Covid-19.

Le plasma sera collecté par lEtablissement français du sang (EFS) auprès danciens patients convalescents. Cette approche thérapeutique pourrait dune part éviter à des patients hospitalisés avec une expression légère à modérée de Covid-19 d'être ventilés dans des unités de soins d'urgence actuellement saturées, et dautre part réduire la mortalité globale due à la Covid-19.

La FRM s'engage également dans l'évaluation fondamentale des résultats de l'étude CORIPLASM à travers des études ancillaires (annexes), ainsi que dans une extension du protocole chez les patients en réanimation (étude CORIPLASMIC).

Coordinateurs du projet : Pr Karine LACOMBE, AP-HP St Antoine, Sorbonne Université, Paris

Pr Pierre TIBERGHIEN, Etablissement Français du Sang, La Plaine St Denis/ UMR1098 INSERM/Université de Franche Comté

31/12/2020 : Découverte liée à ce projet

Virus émergentsUn intérêt de la plasmathérapie issue de patients convalescents au cours de certaines hémopathies malignes

Certaines hémopathies malignes sont prises en charge par des molécules qui agissent spécifiquement sur les cellules immunitaires responsables de la maladie. Cependant, ces thérapies entrainent une déficience de limmunité qui empêche les patients de produire des anticorps dirigés contre les virus lors dune infection, et donc de bien la combattre.

En savoir plus

Interview de Pierre Tiberghien, l'un des porteurs du projet Coriplasm

Médecin, Professeur dimmunologie à lUniversité de Franche-Comté, Président de la European Blood Alliance, Conseiller pour la médecine et la recherche, Europe et internationale, à lEtablissement Français du Sang (EFS).

Lire l’interview

28. NucleoCov2 - Analogues de nucléosides comme médicaments anti-CoV-2

Ce projet vise à découvrir de nouveaux agents thérapeutiques parmi les analogues de nucléosides, une gamme de produits antiviraux utilisés pour prévenir la réplication virale dans les cellules infectées.Une bibliothèque de composés chimiques établie par le laboratoire sera criblée afin de rechercher des composés actifs, capables dinterférer avec des molécules essentielles à la réplication du génome viral.Des modèles cellulaires seront également développés afin dévaluer les effets des médicaments candidats. Projet de 12 mois.

Coordinateur du projet : Christophe Mathé, Institut des biomolécules Max Mousseron, Montpellier.

29. COVID-I2A therapy Mettre en évidence des biomarqueurs de sévérité pour élaborer une nouvelle approche thérapeutique dans la Covid-19

Le projet COVID-I2A therapy vise à mettre en évidence chez les patients des biomarqueurs prédictifs d'une inflammation sévère et de lésions au niveau des cellules pulmonaires. Il a également pour objectif de tester lefficacité de nouveaux composés, en association avec une molécule immunomodulatrice dintérêt, sur ces deux conséquences de linfection, à savoir linflammation et les lésions cellulaires, ainsi que sur la réplication du virus.

Coordinateur du projet : Jérôme Estaquier. Responsable de léquipe « Physiopathologie de la mort cellulaire dans les relations hôtes-pathogènes », Unité « Toxicité environnementale, cibles thérapeutiques, signalisation cellulaire et biomarqueurs », Université Paris-Descartes

30. IFN-COVID19 - Explorer les effets de linterféron contre linfection virale

Le projet IFN-COVID19 a pour but dexplorer comment le Sars-CoV-2 réagit face à une molécule anti-infectieuse produite par le système immunitaire : linterféron de type I. Actuellement testé dans le cadre dessais cliniques, le traitement par interféron pourrait savérer prometteur pour prendre en charge certaines formes de Covid-19.

Coordinatrice du projet : Marlène Dreux, responsable de léquipe : « Traffic Vésiculaire, Réponse Innée et Virus » au Centre International de Recherche en Infectiologie de Lyon

31. RapidCovDiag Développer un test rapide et fiable de la Covid-19

Le projet RapidCovDiag vise à mettre au point un test diagnostique rapide et fiable de la Covid-19, basé sur la détection dantigènes viraux présents au sein de prélèvements chez les patients.

Coordinatrice du projet : Claude Nogues, Laboratoire de biologie et pharmacologie appliquée, Ecole Normale Supérieure Paris-Saclay, Gif-sur-Yvette

La biologie dautres virus émergents

32. Identifier des cibles thérapeutiques pour lutter contre les virus de la dengue et du Chikungunya

Ali Amara et son équipe étudient les infections causées par des virus transmis par les moustiques, les arbovirus. Ils consacrent leurs travaux principalement à deux virus émergents, les virus de la dengue et du Chikungunya, qui sont à lorigine de pathologies sévères chez lHomme. Leur objectif est de pouvoir identifier des cibles cellulaires potentielles pour développer de nouvelles thérapies antivirales destinées aux arbovirus.

Coordinateur du projet : Ali Amara, Equipe « Biologie cellulaire des infections virales », Institut Jean Bernard - Hôpital Saint-Louis, Paris

33. Explorer les effets dune famille de molécules antivirales prometteuse

Jean-Michel Pawlotsky et son équipe sintéressent à des molécules appartenant à la famille des « inhibiteurs de cyclophilines » dits « non peptidiques de petite taille », en vue de développer des antiviraux qui ont une action contre une large variété de virus.

Coordinateur du projet : Jean-Michel Pawlotsky, Responsable de léquipe « Virus, Hépatologie, Cancer », Institut Mondor de Recherche Biomédicale, Créteil

34. Découvrir des cibles de traitement pour lutter contre le virus de la fièvre hémorragique de Crimée-Congo

Solène Lerolle étudie un virus transmis par la tique et dont lincidence augmente dans le monde : le virus de la fièvre hémorragique de Crimée-Congo. Linfection par ce virus se traduit chez l'Homme par des symptômes allant d'un syndrome fébrile non spécifique à des hémorragies potentiellement graves. Il n'existe à ce jour aucun traitement ni vaccin spécifique. La chercheuse a pour but didentifier des cibles antivirales potentielles qui permettent de lutter contre ce pathogène.

Coordinatrice du projet : Solène Lerolle, équipe « Virus enveloppés, vecteurs et immunothérapie » dirigée par François-Loïc Cosset au Centre international de recherche en infectiologie de Lyon.

35. Etude des mécanismes dassemblage de deux coronavirus : le SARS-CoV-2 et le MERS-CoV

Dylan Juckel sintéresse aux mécanismes moléculaires impliqués dans la multiplication de deux coronavirus, le Sars-CoV-2 (à lorigine de la Covid-19) et le MERS-CoV. Plus particulièrement, le chercheur se penche sur des protéines dont le rôle est essentiel à lassemblage des constituants des nouveaux virus dans les cellules. Apporter des éclairages sur cette partie du cycle viral pourrait ainsi ouvrir de nouvelles pistes thérapeutiques.

Coordinateur du projet : Dylan Juckel, équipe « Virologie moléculaire et cellulaire » dirigée par Jean Dubuisson à lInstitut Pasteur de Lille.