OCTOBRE ROSE 2020
CANCER DU SEIN

LES TRAITEMENTS PERSONNALISES : UN ESPOIR CONTRE TOUS LES CANCERS DU SEIN, MÊME LES PLUS AGRESSIFS.

Donnez à toutes les femmes atteintes, l'espoir de guérir. Soutenez la recherche médicale, faites un DON à la FRM.

Le cancer du sein : le plus fréquent des cancers féminins

Le cancer du sein frappe chaque année près de 59 000 femmes en France : c’est le plus fréquent des cancers féminins.

Et nulle ne peut se prétendre à l’abri, car 1 femme sur 8 développera un cancer du sein au cours de sa vie.

Au regard de ces chiffres, vaincre le cancer du sein est un objectif prioritaire de santé publique.

La mobilisation sans faille et la détermination des chercheurs ont favorisé l’émergence de progrès diagnostiques et thérapeutiques déterminants, notamment dans le domaine des thérapies ciblées et de l’immunothérapie.

Grâce à de nombreuses avancées scientifiques, on estime aujourd’hui que le pronostic du cancer du sein est plutôt favorable.

Pourtant, plus de 12 000 femmes par an y laissent leur vie.
C'est la 1ère cause de décès par cancer féminin.

#chercheuses

2 découvertes porteuses d’espoir

financées grâce à nos donateurs


La FRM accompagne les projets de recherche les plus innovants susceptibles de faire progresser la médecine au bénéfice de tous les malades.
Chaque découverte est une victoire contre les cancers du sein et ouvre la voie à des thérapies nouvelles.

Tous les projets sont sélectionnés pour leur excellence par le Conseil scientifique de la FRM.
#chabab

LE RÔLE DES LYMPHOCYTES γδ DANS LE DÉVELOPPEMENT DES TUMEURS DU SEIN MIEUX COMPRIS


Ghita CHABAB

Institut de Recherche en Cancérologie de Montpellier

« Nous nous intéressons à des cellules immunitaires appelées lymphocytes gamma delta (γδ), bien connus pour aider à lutter contre le développement tumoral.

De manière surprenante, la présence de lymphocytes γδ au niveau de la tumeur a récemment été associée à un mauvais pronostic dans les cancers du sein, du côlon et du pancréas.

Cette observation suggère que ces lymphocytes pourraient dans certains cas favoriser la progression tumorale.

Nous avons voulu en comprendre les mécanismes et identifier l’éventuelle sous-population de lymphocytes en cause.

Nous avons montré qu’une sous-population de lymphocytes γδ pouvait avoir des activités protumorales in vitro (en culture) et qu’ils étaient présents au niveau de tumeurs du sein, particulièrement aux stades avancés.

Nous avons également démontré que cette sous-population de lymphocytes γδ était capable d’infiltrer la tumeur et d’inhiber les défenses immunitaires par les mêmes mécanismes que ceux identifiés in vitro.

Ces travaux sont essentiels car ils pourraient permettre de proposer de nouvelles stratégies d’immunothérapie et de déterminer les patientes chez qui le traitement sera efficace. »

#elbanna

LA VITAMINE C, UN AGENT THÉRAPEUTIQUE POTENTIEL CONTRE LE CANCER DU SEIN TRIPLE NÉGATIF


Nadine El Banna

Institut Curie, Centre universitaire d’Orsay

« Les cancers du sein triple négatifs sont les plus compliqués à soigner car la surface de leurs cellules ne comporte aucun des récepteurs contre lesquels il existe des thérapies efficaces. Une piste pour s’attaquer à ces cellules cancéreuses pourrait être le stress oxydant.

Ce mécanisme, lié à l’accumulation dans la cellule de molécules toxiques produites à partir de l’oxygène, peut en effet déclencher sa mort. Or les cellules cancéreuses sont plus sensibles au stress oxydant que les cellules saines.

C’est pourquoi nous nous sommes intéressés au potentiel de la vitamine C.

En effet, si à faible dose elle comporte un effet anti-oxydant, à forte dose elle se révèle au contraire un puissant agent de stress oxydant.

En travaillant sur des lignées de cellules de cancer du sein triple négatif, nous avons montré que c’est lorsque la vitamine C est sous forme d’acide ascorbique qu’elle entraîne le stress oxydant le plus important.

Nous avons aussi identifié des biomarqueurs permettant de prédire la sensibilité des cellules cancéreuses à cette vitamine C à haute dose. De quoi mieux appréhender l’application anticancéreuse de cette vitamine, notamment en combinaison avec d’autres médicaments. »

" Face à tous les cancers du sein, ne laissons aucune femme dans l'impasse ! Soutenons la recherche.

Nous comptons sur vous "

Denis Duverne, Président du Conseil de surveillance de la FRM

SOUTENEZ LES CHERCHEURS aux côtés de la Fondation pour la Recherche médicale
Après réduction fiscale, votre don vous revient à
Vous pouvez déduire 66% du montant de votre don dans la limite de 20% de votre revenu net imposable.

ILS SONT MOBILISÉS À NOS CÔTÉS

Thierry Lhermitte / ©Maxime Huriez Thierry Lhermitte

« J’admire profondément les chercheurs. Cela fait 15 ans que je suis parrain de la FRM qui finance des projets innovants et apporte une aide considérable aux chercheurs. Passionné de science, je visite une dizaine de laboratoires par an et j’ai la chance d’échanger régulièrement avec les chercheurs.»

Marina Carrère d'Encausse / ©Thomas Léaud Marina Carrère d'Encausse

« J’ai toujours voué une immense admiration aux chercheurs, des scientifiques de  haut  vol  doublés  de  grands  humanistes. Quand j’étais petite, je rêvais de découvrir le vaccin contre le cancer. Je  suis  devenue  médecin  puis  journaliste  médical. »

Nagui / ©Maxime Huriez Nagui

« Je suis vraiment admiratif des personnalités exceptionnelles que j’ai eu l’occasion de rencontrer à la FRM comme sur les plateaux de télévision. »

Marc Levy Marc Levy

« Je voue depuis toujours une admiration sans bornes  aux  chercheurs  qui  consacrent  leur  vie à sauver les nôtres et jamais je n’oserai comparer  nos  métiers,  le  leur  est  bien  plus  important que le mien. »

Matt Pokora Matt pokora

« Mon grand-père a été touché par la maladie d’Alzheimer et cela a été une véritable blessure. J’ai eu le sentiment de le perdre avant de l’avoir perdu. C’est en mémoire de ce grand-père que j’ai décidé de m’engager aux côtés de la Fondation pour la Recherche Médicale. »

Tom Villa Tom Villa

« Pendant 12 ans, j’ai tristement bien connu la maladie d’Alzheimer. Elle a d’abord touché ma grand-mère, puis, quand elle nous a quittés, elle s’est attaquée à mon grand-père. C’est une maladie terrible, et qui fait souffrir le malade, mais aussi son entourage. C’est donc naturellement que je m’engage aux côtés de la FRM pour que la recherche avance et qu’enfin on puisse trouver des solutions pour la guérir. »

#ethique

Nos valeurs

  • Engagements

    Indépendance

    La FRM est indépendante de tout pouvoir politique, économique ou religieux. Ses décisions sont uniquement guidées par le respect de sa mission sociale, les besoins exprimés par les chercheurs et le respect de ses principes fondateurs et de ses valeurs.

  • Impartialité

    Impartialité

    La FRM juge de la qualité des projets qui lui sont soumis en toute impartialité. Elle met en place des procédures de sélection des projets de recherche garantissant cette impartialité.

  • Excellence

    Excellence

    La FRM a pour ambition de participer au développement d’une recherche médicale française de pointe, porteuse de progrès médicaux. L’excellence et l’innovation scientifiques guident le choix des projets de recherches financées.

  • Transparence

    Transparence

    La FRM obéit à des procédures et des contrôles qui garantissent la qualité de sa gestion et permettent à ses donateurs d’être parfaitement informés de l’utilisation de leurs dons.

À PROPOS DE LA
FONDATION POUR LA RECHERCHE MÉDICALE

Au service de la recherche et de la santé depuis plus de 70 ans, la Fondation pour la Recherche Médicale (FRM) est le plus important financeur caritatif de la recherche médicale française sur toutes les pathologies : cancers, maladie d'Alzheimer, maladies cardiovasculaires, maladies infectieuses, diabète, sclérose en plaques, maladie de Parkinson, maladies rares...

Elle soutient chaque année plus de 400 nouvelles recherches menées dans les laboratoires des organismes publics de recherche et d’enseignement supérieur (INSERM, CNRS, INRA, CEA, Universités, grandes écoles, établissements de santé…).

Indépendante, la FRM agit grâce à la générosité de ses donateurs, testateurs et partenaires.

Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.