Les symptômes de la schizophrénie diffèrent selon les patients, si bien qu’il serait judicieux de parler « des schizophrénies ».


De manière classique, on distingue plusieurs types de symptômes :

  • Des symptômes dits « positifs » caractérisés par des épisodes délirants, des hallucinations visuelles, auditives voire des autres sens ;
  • Des symptômes dits « négatifs » avec un retrait, un manque d’énergie et d’émotions pouvant être associé à une anxiété ou une dépression ;
  • Une désorganisation de la pensée et des comportements, souvent liée à des troubles cognitifs (troubles de la mémoire, du langage…) ;


La présence de ces symptômes chez un patient peut amener le praticien à conclure à une schizophrénie.







La schizophrénie se traduit par des symptômes dits "positifs" ou "négatifs"







Les symptômes de la schizophrénie diffèrent selon les patients, si bien qu’il serait judicieux de parler « des schizophrénies ».


De manière classique, on distingue plusieurs types de symptômes :

  • Des symptômes dits « positifs » caractérisés par des épisodes délirants, des hallucinations visuelles, auditives voire des autres sens ;
  • Des symptômes dits « négatifs » avec un retrait, un manque d’énergie et d’émotions pouvant être associé à une anxiété ou une dépression ;
  • Une désorganisation de la pensée et des comportements, souvent liée à des troubles cognitifs (troubles de la mémoire, du langage…) ;


La présence de ces symptômes chez un patient peut amener le praticien à conclure à une schizophrénie.







La schizophrénie se traduit par des symptômes dits "positifs" ou "négatifs"







Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.