FONDATION POUR LA RECHERCHE MÉDICALE
Pour que la recherche bénéficie à tous
Espace chercheur Espace donateur

PARTAGER

La recherche avance.
Agissez pour votre santé et celle de vos proches.

je donne
Paiement 100% sécurisé

Schizophrénie : Mise en évidence d’une zone cérébrale impliquée dans les hallucinations auditives

Schizophrénie : Mise en évidence d’une zone cérébrale impliquée dans les hallucinations auditives
  • Les personnes souffrant de schizophrénie présentent de nombreux symptômes, les hallucinations auditives étant l’un des plus courants.
  • Ces hallucinations peuvent parfois s’avérer résistantes aux traitements, ce qui pousse les chercheurs à remonter vers leurs origines pour trouver de nouvelles thérapies.
  • Une équipe est parvenue à identifier la zone cérébrale impliquée dans ces hallucinations auditives.

Cette découverte a été réalisée par Marie-Odile Krebs et son équipe « Physiopathologie des maladies psychiatriques » au Centre de Psychiatrie et Neurosciences de Paris en collaboration avec l’équipe de JL Martinot, à Orsay.

Les hallucinations auditives, un symptôme important de la maladie

La schizophrénie est une pathologie mentale qui évolue, lorsqu’elle n’est pas prise en charge, vers une « dissociation » progressive de la personnalité et une perte de contact avec la réalité. Contrairement aux idées reçues, la schizophrénie est une maladie très répandue, puisqu’on estime que près de 1 % de la population mondiale en est atteinte.  Ses symptômes sont divers : idées délirantes, diminution des capacités de communication… mais l’un des plus caractéristiques est la présence d’hallucinations, notamment auditives (voix qui interpelle, donne des ordres…). Très handicapant, ce type d’hallucination est parfois résistant aux traitements actuels. Aussi, les chercheurs focalisent leurs études sur les origines cérébrales de ces symptômes. Ils ont récemment mis en évidence une zone cérébrale importante dans ce phénomène.

Un problème de distinction entre soi et non soi

Les hallucinations auditives proviennent d’un problème d’attribution des sons dans le cerveau. Les patients schizophrènes éprouvent des difficultés à distinguer les voix provenant d’eux-mêmes (du soi) des voix extérieures (le non-soi) : concrètement, les schizophrènes perçoivent leur voix « intérieure » comme provenant de l’extérieur. Ce phénomène serait au cœur de la physiopathologie de la schizophrénie, et lié à des dysfonctionnements cérébraux divers. Les chercheurs se sont donc tout naturellement penchés sur les aires cérébrales en jeu dans cette discrimination des voix du soi par rapport à celles du non soi.

Découverte de la région cérébrale incriminée

A cette fin, ils ont réalisé des examens d’imagerie par résonnance magnétique chez 39 personnes sujettes aux hallucinations auditives et 19 personnes non malades. Grâce à cette étude, les auteurs ont identifié une zone cérébrale importante dans l’origine des hallucinations auditives : il s’agit de la jonction temporopariétale droite (zone du cerveau entre l’aire temporale et l’aire pariétale).

Cette découverte constitue donc une avancée intéressante sur ce symptôme prépondérant de la schizophrénie : en effet, cibler cette zone cérébrale pourrait s’avérer une piste thérapeutique prometteuse à l’avenir.

Source : Plaze M et al. Who is talking to me?" - Self-other attribution of auditory hallucinations and sulcation of the right temporoparietal junction. Schizophr Res 2015 ; 169 : 95-100.

Date de publication : 01/04/2016

La maladie

Schizophrénie
La schizophrénie touche près de 1 % des personnes en France, et se déclare le plus souvent dès l’adolescence. Cette maladie psychiatrique aux symptômes divers conduit le plus souvent à une dissociation de la personnalité des patients. Aujourd’hui, aucune thérapie ne peut guérir la pathologie : les chercheurs mènent un combat sur tous les fronts pour trouver de nouveaux traitements de la schizophrénie.

Découvertes

Schizophrénie : vers un test de dépistage sanguin des personnes à haut risque ?

Recherches

Schizophrénie : découvrir de nouvelles cibles thérapeutiques dans la schizophrénie et les troubles psychotiques

Schizophrénie : une implication du système immunitaire ?

Fondation pour la Recherche Médicale
54 rue de Varenne - 75007 Paris / Tél : 01 44 39 75 75 / Formulaire de contact

La Fondation pour la Recherche Médicale est agrée par le Comité de la Charte du don en confiance
Elle est reconnue d'Utilité Publique, et habilitée à recevoir des dons, legs, donations et assurances-vie.

Suivez-nous