Tout d’abord, les recherches en génétique ont permis de mieux comprendre les voies immunitaires impliquées dans ces maladies.


La recherche s’intéresse à la mise au point de traitements plus spécifiques et moins pourvoyeurs d’effets secondaires que les traitements existants. Plusieurs molécules ont donné des résultats intéressants, et pourraient prochainement arriver sur le marché.


Dans les cas les plus avancés où la chirurgie reste nécessaire, les médecins développent de nouvelles techniques d’approche moins invasives pour les patients. La chirurgie par laparoscopie (via une incision sous le nombril) a notamment fait ses preuves dans le cadre des maladies inflammatoires chroniques.


Des liens étroits ont été retrouvés entre déséquilibre de la flore intestinale et développement de maladies inflammatoires intestinales chroniques, plus particulièrement dans la maladie de Crohn. Aussi, plusieurs axes de recherche s’attachent à éclairer l’impact d’un rétablissement d’une flore intestinale normale chez les patients. Autre thématique explorée par les chercheurs : la mise au point de « probiotiques » qui, par voie alimentaire, contribueraient à changer les éléments de la flore intestinale anormale pour la rééquilibrer.


Des solutions thérapeutiques innovantes devraient ainsi voir le jour dans les prochaines années : la mobilisation des chercheurs en est la garantie.







La recherche a mis en évidence un lien entre déséquilibre de la flore intestinale et développement des MICI








Tout d’abord, les recherches en génétique ont permis de mieux comprendre les voies immunitaires impliquées dans ces maladies.


La recherche s’intéresse à la mise au point de traitements plus spécifiques et moins pourvoyeurs d’effets secondaires que les traitements existants. Plusieurs molécules ont donné des résultats intéressants, et pourraient prochainement arriver sur le marché.


Dans les cas les plus avancés où la chirurgie reste nécessaire, les médecins développent de nouvelles techniques d’approche moins invasives pour les patients. La chirurgie par laparoscopie (via une incision sous le nombril) a notamment fait ses preuves dans le cadre des maladies inflammatoires chroniques.


Des liens étroits ont été retrouvés entre déséquilibre de la flore intestinale et développement de maladies inflammatoires intestinales chroniques, plus particulièrement dans la maladie de Crohn. Aussi, plusieurs axes de recherche s’attachent à éclairer l’impact d’un rétablissement d’une flore intestinale normale chez les patients. Autre thématique explorée par les chercheurs : la mise au point de « probiotiques » qui, par voie alimentaire, contribueraient à changer les éléments de la flore intestinale anormale pour la rééquilibrer.


Des solutions thérapeutiques innovantes devraient ainsi voir le jour dans les prochaines années : la mobilisation des chercheurs en est la garantie.







La recherche a mis en évidence un lien entre déséquilibre de la flore intestinale et développement des MICI








Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.