La ponction lombaire est indispensable pour diagnostiquer la sclérose en plaques

FAUX

L’IRM peut éviter la réalisation d’une ponction lombaire. Non invasive, elle peut être répétée sans danger pour le patient et montre une grande sensibilité pour la détection des lésions du système nerveux central. La ponction lombaire permet l’examen du liquide céphalorachidien (qui baigne le cerveau et la moelle épinière) et des cellules immunitaires agressives présentes ; elle n’est habituellement pratiquée que dans les formes primaires progressives et dans les formes rémittentes si les critères IRM (dissémination des lésions dans le temps et dans l’espace) ne sont pas présents.

Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.