Il reste possible de pratiquer une activité sportive quand on souffre d’une sclérose en plaques

VRAI

Comme dans toutes les maladies chroniques, il est conseillé d’avoir un minimum d’activité physique. Dans la SEP en particulier, les études montrent que l’exercice permet de limiter la fatigue, d’améliorer la mobilité, l’équilibre, de lutter contre la perte de masse musculaire et de retrouver de la souplesse. Le sport améliore aussi le sommeil et renforce les capacités intellectuelles, la concentration et la mémoire. Il faut bien sûr adapter sa pratique et respecter ses limites personnelles.

Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.