Les facteurs de risque de la maladie restent méconnus. Des formes familiales de sclérose en plaques ont été identifiées, ce qui a permis de mettre en évidence des facteurs génétiques. Pour l’instant, aucun facteur à lui seul ne permet d’expliquer la survenue de la pathologie : c’est une maladie dite « multifactorielle ». Quelques facteurs de risque ressortent néanmoins comme le tabagisme ou encore une infection par le virus d’Epstein-Bar. De plus, la sclérose en plaques suit une règle dite « gradient Nord-Sud » au niveau mondial : les malades sont plus nombreux dans les pays scandinaves que sur le pourtour du bassin méditerranéen. On évoque ainsi un rôle de l’ensoleillement dans la pathologie.

Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.