La sclérose en plaques fait partie des pathologies mises en avant dans le « plan maladies neurodégénératives 2014-2019 » lancé par le Gouvernement Français. Ce plan doit donner un véritable élan aux recherches sur ces maladies et devrait permettre d’améliorer leur prise en charge.

Aujourd’hui, les axes de recherche sur la sclérose en plaques sont multiples. Tout d’abord, les chercheurs veulent identifier des facteurs, environnementaux et génétiques, qui augmenteraient le risque de développer la maladie.

Ils s’attachent également à mieux comprendre les mécanismes de formation de la myéline, en vue de développer des moyens pour la stimuler et réparer ainsi les fibres nerveuses abîmées. Ils s’intéressent aussi aux mécanismes qui régissent sa destruction par le système immunitaire afin de réussir à les contrer.

Enfin, la recherche vise également à améliorer les traitements. Autant de pistes prometteuses pour l’avenir.



Les axes de recherche sur la sclérose en plaques sont multiples



Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.