La sclérose en plaques est une maladie auto-immune : le système immunitaire du malade attaque les prolongements des neurones (fibres nerveuses) au niveau du cerveau et de la moelle épinière. Plus précisément, le système immunitaire détruit la myéline, une membrane qui forme une gaine autour des fibres nerveuses et permet une bonne conduction de l’influx nerveux, à l’instar des gaines situées autour des fils électriques. Lorsque la myéline est endommagée, l’information n’est plus transmise correctement. Par ailleurs la destruction de cette myéline entraîne une dégénérescence des fibres nerveuses.

Inserm/Fumat, Carole
Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.