FAUX

Seuls deux tiers des malades de Parkinson présentent des tremblements, et encore, pas à tous les stades  de développement de leur maladie. Cela signifie qu’un tiers des malades ne trembleront jamais. Par  ailleurs, ces tremblements sont caractéristiques : ils se manifestent surtout au repos, et de façon  asymétrique (un bras tremble plus que l’autre par exemple).

D’autres maladies peuvent en revanche engendrer d’autres types de tremblements qui s’expriment plutôt lors des mouvements et de façon symétrique. Il s’agit par exemple du syndrome des tremblements  essentiels et d’autres maladies neurodégénératives beaucoup plus rares.

Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.