Le traitement de la maladie de Parkinson repose sur plusieurs types de médicaments administrés par voie orale. Aucun n’a une efficacité totale et, surtout, ils présentent des effets secondaires importants. Le plus célèbre est la lévodopa, ou L-dopa. Si son administration permet de restaurer la motricité pendant quelques années, elle perd malheureusement de son efficacité avec le temps et entraîne des effets secondaires importants, comme des mouvements involontaires. C’est pourquoi les médecins retardent au maximum son utilisation.

Le traitement de la maladie de Parkinson repose sur plusieurs types de médicaments dont la lévodopa.

Pour compléter cette approche et tenter de gommer certains effets secondaires, les médecins peuvent prescrire des agonistes de la dopamine, et notamment l’apomorphine, qui se lient aux mêmes récepteurs que la dopamine et ont donc un effet comparable. Mais ils sont moins bien supportés par les patients âgés, et présentent des risques de confusion et de somnolence, ainsi que des risques de comportements compulsifs (addiction au jeu, aux achats, au sexe…). En parallèle, on peut aussi utiliser des molécules qui inhibent la dégradation de la dopamine. 

Depuis maintenant une trentaine d’années, la stimulation cérébrale profonde est une réelle alternative thérapeutique. Elle consiste à implanter de manière chirurgicale des électrodes dans les structures profondes du cerveau pour y délivrer un courant électrique. Elle soulage efficacement les symptômes sans présenter d’effets adverses. Elle ne concerne néanmoins que 15 % des patients, dans certaines conditions bien déterminées (cas très lourds et résistants aux traitements conventionnels).

Enfin, n’oublions pas l’intérêt des thérapies d’accompagnement dans la maladie, telles que la kinésithérapie, l’orthophonie ou encore l’ergothérapie. Elles peuvent rendre de grands services aux patients, leur permettant notamment de conserver une autonomie.

Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.