Le traitement des épilepsies est dans un premier temps médicamenteux. De nombreux antiépileptiques existent, variant selon le type d’épilepsie en cause (partielle ou généralisée). Ils ont pour but de réduire la fréquence des crises ou leur intensité. Actuellement, on estime que 70 % des patients répondent bien aux anti-épileptiques. Ces derniers ne doivent pas nécessairement être pris à vie : en effet, les épilepsies peuvent parfois se guérir au cours du temps.


A l’inverse, certains patients ne répondent pas aux traitements. On parle alors d’épilepsie « pharmaco-résistante ». La solution parfois proposée pour les cas les plus graves est la chirurgie. La chirurgie curative consiste à retirer la zone du cerveau à l’origine de l’épilepsie, ou « zone épileptogène », sous réserve qu’elle soit accessible et que son ablation ne provoque pas de lésions neurologiques majeures. Dans un but palliatif, c’est-à-dire visant à soulager le patient, il peut être proposé l’implantation d’un stimulateur miniature visant à stimuler le nerf vague. Par ce biais, un signal peut être transmis jusqu’au cerveau afin de réduire la fréquence des crises.





Les épilepsies peuvent parfois guérir spontanément au cours du temps.





Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.