On différencie plusieurs grandes catégories de crises d’épilepsie.

Les crises dites « partielles » ou « focales » ne touchent qu’une zone cérébrale localisée. Les symptômes diffèrent alors selon le lieu où la décharge se produit : troubles moteurs, sensoriels, du comportement… Elles sont souvent la conséquence d’une lésion cérébrale sous-jacente.

A l’inverse, les crises dites « généralisées » correspondent à des décharges électriques s’étendant dans l’ensemble du cerveau. Elles peuvent dériver d’une crise focale. On distingue alors classiquement :

  • Les crises tonico-cloniques (ou « grand mal ») : elles se manifestent par des convulsions, des raideurs, une chute, une contraction de la mâchoire… Il y a perte de conscience totale quasi immédiate du patient.
  • Les « absences » (ou « petit mal ») : elles donnent lieu à des ruptures dans la conscience allant de quelques secondes à quelques minutes et pouvant se répéter à plusieurs reprises dans la journée, sans convulsion. Ces formes atteignent plus volontiers les enfants.
Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.