Le diagnostic de l’épilepsie peut parfois prendre du temps, car il dépend grandement des symptômes et de leur bonne interprétation. Ainsi, en premier lieu, le médecin peut avancer le diagnostic après l’interrogatoire et selon la présentation clinique.


Ensuite, des examens peuvent être prescrits pour confirmer le diagnostic, tel que l’électroencéphalogramme (EEG). Il permet d’observer l’activité électrique cérébrale par le biais d’électrodes posées à la surface du crâne.Cet examen peut parfois être effectué dans certaines conditions particulières visant à déclencher l’activité neuronale anormale. Il peut être répété plusieurs fois car la sensibilité augmente au fil des électroencéphalogrammes réalisés.


En complément, le médecin peut également avoir recours à l’imagerie par résonnance magnétique (IRM) ou au scanner afin de dépister les causes éventuelles de l’épilepsie ainsi que le retentissement des crises sur les structures cérébrales.





Le diagnostic de l’épilepsie peut parfois prendre du temps.





Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.