La douleur représente un réel enjeu de santé publique. En France, l’Inserm estime qu’elle serait à l’origine de deux tiers des consultations médicales.

L’organisme ajoute que 30 % de la population serait atteinte de douleurs dites « chroniques », c’est-à-dire persistantes au-delà de 3 mois, répondant mal aux traitements et affectant grandement la qualité de vie du patient, personnelle comme professionnelle.

La survenue de ces douleurs chroniques augmente avec l’âge, avec une prédominance féminine.

Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.