On distingue classiquement deux types de dépression qui diffèrent selon leur cause :

  • La dépression « réactionnelle » ou « psychogène » : ce type de dépression peut survenir dans différentes situations. Elle peut faire suite à un évènement difficile (tel que le décès d’un proche ou la perte d’un emploi) ou à un changement brutal de la vie nécessitant une adaptation importante. Un trouble hormonal (dérèglement de la thyroïde, suite d’accouchement…) ou une maladie (pathologie neurologique, cancers…) peuvent également servir de déclencheur. Elle est facilement réversible et de bon pronostic.
  • La dépression « endogène » : cette catégorie de dépression n’aurait pas d’élément déclencheur déterminé. A noter qu’une dimension individuelle d’origine génétique à la dépression a été identifiée, qui s’exprimera ou non en fonction de facteurs environnementaux.

Enfin, lorsque des symptômes dépressifs courent dans le temps (sur plusieurs années) ou récidivent, on parle de dépression « chronique ».

Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.