Vrai-Faux

Les antidépresseurs appartiennent à la famille des « psychotropes », qui sont prescrits pour le traitement des maladies psychiatriques.

Ces médicaments agissent sur le psychisme et le comportement, et certains induisent en effet un phénomène de dépendance psychique et physique.

C’est le cas de certains anxiolytiques dont l’arrêt brutal se traduit par des troubles organiques (maux de tête, faiblesse musculaire, tremblements, rebond de l’anxiété ou de l’insomnie, etc.).

En revanche, les antidépresseurs n’induisent aucune dépendance physique. Il peut néanmoins y avoir une certaine dépendance « psychologique » qui nécessite d’envisager, avec son médecin, un arrêt progressif du traitement.

Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.