La recherche sur le handicap mental en général vise à améliorer les conditions de vie des patients : optimisation des méthodes d’apprentissage, essais de rééducation, gestion du vieillissement…

Il s’agit également de mieux comprendre les pathologies impliquées dans le développement  de déficiences. Ainsi, de nouvelles mutations génétiques associées au déficit intellectuel ont récemment été mises en évidence. Elles permettent d’améliorer les connaissances sur certaines déficiences.

Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.