La prise en charge du déficit intellectuel dépend de sa sévérité. Le plus souvent, elle est pluridisciplinaire et fait appel à de nombreux intervenants : psychologue, psychomotricien, orthophoniste…

Il est important qu’un dépistage précoce des troubles soit effectué : on sait maintenant que plus l’enfant est stimulé, meilleures sont ses chances d’autonomisation future. La scolarité peut ainsi être adaptée dans des sections spécialisées, visant à approfondir et à faire acquérir de nouvelles habiletés aux enfants.

La famille et les proches, souvent très impactés par ces troubles, peuvent également recevoir une prise en charge psychothérapeutique et prendre contact avec des associations dédiées pour les aider dans leurs démarches.


La prise en charge est le plus souvent pluridisciplinaire


Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.