Aux premiers stades de l’infection, les malades ne présentent pas de symptômes. Le délai avant leur apparition est variable d’une personne à l’autre, de 5 à 15 ans, voire parfois plus.  

Il existe en effet une période durant laquelle l’infection est « contenue » par le système immunitaire. 

Lorsque le nombre de lymphocytes baisse, des premières manifestations apparaissent telles que des candidoses, une diarrhée chronique, une fièvre…  Le syndrome d’immunodéficience acquise (sida) s’installe quand le système immunitaire est débordé. Les personnes sont alors sujettes aux infections opportunistes (tuberculose, pneumopathies, zona…) ainsi qu’à certains cancers. Parmi ces derniers, on peut citer la maladie de Kaposi (tumeurs cutanées dues à une forme du virus de l’herpès), les lymphomes non-hodgkiniens (cancers du système immunitaire) ou le cancer du col utérin. 

Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.