Le virus de l’immunodéficience humaine est un virus (de type rétrovirus) qui s’attaque aux cellules du système immunitaire, dont les lymphocytes T porteurs de la protéine CD4, et les détruit. Ainsi, comme tout virus, le VIH se sert des éléments présents dans la cellule pour se reproduire : il injecte son matériel génétique dans le lymphocyte qui fabrique alors et assemble les différents constituants viraux. Au terme de ce cycle, les virus nouvellement formés ressortent du lymphocyte. 

Cette infection par le VIH détruit petit à petit la réserve de cellules immunitaires de l’organisme, ce qui le rend sensible aux infections opportunistes, c’est-à-dire survenant en raison du déficit immunitaire. 


Le virus de l’immunodéficience humaine s'attaque aux cellules du système immunitaire et les détruit


Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.