L’hépatite C est une maladie silencieuse qui peut parfois passer inaperçue. Les symptômes, s’ils sont visibles, apparaissent entre 2 et 6 mois après le début de l’infection virale. En phase dite « aigüe », ils sont discrets voire inexistants, se traduisant principalement par une fatigue et une jaunisse, une coloration jaune de la peau et du blanc des yeux qui reflète l’atteinte du foie. Lorsque le système immunitaire n’est pas parvenu à se débarrasser du virus, l’infection entre en phase chronique. L’Institut national de veille sanitaire estime que 55 à 88 % des malades sont concernés. Les symptômes sont alors plus marqués. Comme expliqué précédemment, la maladie peut ensuite évoluer vers une cirrhose ou encore un cancer du foie.

Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.