Contrairement aux hépatites de type A ou B, il n’existe pas de vaccin contre l’hépatite C. C’est pourquoi un grand pan de la recherche s’attache à développer des vaccins contre cette maladie. Les chercheurs souhaitent actuellement élaborer un vaccin dit « bivalent », qui protégerait à la fois contre l’hépatite B et l’hépatite C. Il pourrait constituer un espoir pour les pays de forte endémie pour les deux pathologies.


Une meilleure connaissance du virus et de ses résistances constitue également un objectif de la recherche actuelle. Ainsi, les chercheurs s’intéressent aux mécanismes moléculaires de la multiplication virale dans les hépatocytes, en vue de trouver de nouvelles cibles thérapeutiques exploitables dans la maladie.


En outre, les politiques de santé s’attachent à une amélioration du dépistage de la maladie, puisque seuls 50 % des personnes en phase chronique savent qu’ils sont malades. Autant d’efforts à fournir pour que l’hépatite C ne soit plus qu’un mauvais souvenir.

Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.