La principale voie de contamination par le virus de l’hépatite C est essentiellement la voie sanguine. Dans les pays développés, le risque de transmission a grandement été réduit grâce aux contrôles mis en place lors des transfusions sanguines. Aujourd’hui, la contamination résulte le plus souvent d’un partage de matériel contaminé lors de la consommation de drogues (seringues…). Le virus peut également être transmis au cours de rapports sexuels non protégés, ou de la mère à l’enfant lors d’un accouchement, mais ces deux cas restent marginaux.

La principale voie de contamination par le virus de l’hépatite C est essentiellement la voie sanguine.

Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.