Dans un premier temps, la recherche d’une infection par le virus de l’hépatite C est réalisée via un test sanguin. Il est basé sur la détection de certaines molécules sécrétées par le système immunitaire ; leur présence  reflète une lutte de l’organisme contre le pathogène. Le test permet également distinguer une infection ancienne, guérie par l’organisme, d’une atteinte actuelle nécessitant une prise en charge.


Si le test sanguin est positif, les médecins évaluent ensuite le degré d’atteinte du foie à l’aide d’un dosage des transaminases, des enzymes hépatiques. Leur taux sanguin augmente proportionnellement à la gravité des lésions du foie. Des biopsies du foie peuvent également être réalisées afin d’évaluer la progression de la fibrose.

Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.