Plusieurs pistes de recherche sont explorées en vue d’éradiquer le virus.

Tout d’abord, des recherches sont menées afin de mieux comprendre la manière dont il se reproduit et infecte les cellules du foie. Les chercheurs se penchent notamment sur les mécanismes mis en jeu par les virus pour échapper au système immunitaire, car cela aboutit à des infections chroniques. Ces travaux pourraient déboucher sur de nouvelles cibles thérapeutiques pour bloquer l’infection.

Autre voie d’avenir : la recherche de nouveaux traitements de la maladie. De nouvelles molécules antivirales font actuellement l’objet d’essais cliniques. Citons par exemple le ténofovir qui a montré de très bons résultats en 2013 au terme d’un essai international réalisé chez 500 patients pendant 5 ans. Ce traitement a permis d’inverser la cirrhose induite par le virus chez trois quarts des malades. De nouvelles études sont en cours pour confirmer ces résultats et établir une stratégie thérapeutique efficace.

Enfin, l’amélioration des vaccins disponibles fait également partie des stratégies développées par les chercheurs. Ils cherchent actuellement à mettre au point un vaccin dit « bivalent », qui protégerait à la fois contre l’hépatite B, mais également contre l’hépatite C. Il pourrait constituer un espoir pour les pays de forte endémie pour les deux pathologies.

Des travaux qui pourraient conduire à terme à la fin du fléau représenté par l’hépatite B.

Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.