Les formes chroniques de la maladie sont mises « sous surveillance », les praticiens décident de la conduite à tenir au fur et à mesure du suivi. Il n’existe pas de traitement curatif de la maladie, mais certaines molécules existent afin d’enrayer sa progression. Le but est alors d’empêcher la cirrhose en bloquant la multiplication des virus. Les deux thérapies utilisées sont l’interféron-alpha et les antiviraux.

En marge, de ces traitements médicamenteux, il est bien sûr conseillé d’adopter une alimentation préservant le foie, et de ne pas consommer d’alcool ni de fumer.

Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.