L’Organisation mondiale de la Santé estime que l'hépatite B a été à l'origine de 887 000 décès dans le monde en 2015.  Santé Publique France considère que la France fait partie des pays dits « de faible endémie » pour le virus de l’hépatite B : il concerne moins de 1 % de la population. Pour comparaison, sa prévalence varie de 8 à 20 % dans les zones dites « de forte endémie » (Afrique sub-saharienne, Asie du Sud-Est, Chine méridionale ou bassin Amazonien). Plus de 80 % des cas d'hépatite B déclarés en France jusqu'en 2016 relevaient d'une indication vaccinale selon Santé Publique France. L'organisme conseille un meilleur suivi des recommandation vaccinales. Enfin, on estime que la moitié des Français infectés par l’hépatite B l’ignore.

Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.