Vrai

Sous nos latitudes (hémisphère Nord), la saison de grippe s’étend de novembre à mars. Dans l’hémisphère Sud, elle court de mai à septembre. Si cette saisonnalité ne fait pas de doute, ses raisons restent peu étudiées.

Plusieurs explications ont déjà été proposées : propension des Hommes à se regrouper dans des espaces clos l’hiver (favorisant la contamination), système immunitaire affaibli en hiver, muqueuses plus sensibles avec l’alternance chaud-froid…

Mais l’explication la plus probante semble la baisse des températures qui favoriserait la stabilité du virus. Le virus de la grippe est en effet enveloppé d’une « couche grasse » qui le protège quand il fait froid.

Lorsque la température monte, comme en été, cette enveloppe ne résisterait pas et le virus serait éliminé.

Les cookies permettent d’améliorer la diffusion de nos informations, de mieux gérer vos centres d’intérêt, d’établir des statistiques et d’évaluer les performances du site. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation. Pour plus d’informations ou vous opposer à cette utilisation, rendez-vous sur cliquez ici.